Aller à…
RSS Feed

SYRIE ALEP la vie en janvier 2014 témoignage


simone lafleuriel-zakri

03/01/2014

Ce matin, nouvelles nouvelles d’Alep et des bribes de récit de ce cousin qui arrive à se glisser dans la Vieille Ville et dans les quartiers populaires de l’est et sud-est.
Dans les quartiers de l’est, dont ceux proches de la citadelle, ce n’est plus L’ASl qui y volait, pillait et terrorisait les habitants dont mes voisins et les cousins ! Non, c’est désormais Al Nosra- al Qaîda qui y règne ! Ils ont dù faire filer les autres vermines et maintenant notre maison désormais réoccupée sert de bureau et de siège d’al Nosra. !
Le cousin a frappé à la porte il y a quelques jours. Il a été menacé et les occupants lui ont signifié de filer et que la maison était à ce groupe ! Que c’était leur « maktab » (bureau) ! Il a vu dedans des soldats en armes et comme al Nosra, habillés en noir et armés bien sûr ! Il a vu aussi qu’ils ont un générateur pour l’électricité ! Bref ils sont bien installés et très menaçants.

L’autre parent qui était installé à quelques mètres de notre demeure n’est plus dans le quartier très très dangereux pour les Alépins qui y résident encore. Nous n’avons pas eu de nouvelles des voisins très pauvres et très nombreux qui habitaient la maison de l’autre côté du mur ! ils s’y calfeutrent sans doute ! Je me demande sans cesse comment ces Alepins peuvent survivre…Déjà leur vie était difficile. Le plus vieux de la famille était le patriarche. C’est lui que je voyais le plus souvent. Il surveilait la pousse des arbustes que j’avais mis à notre porte .Ses fils et filles avaient beaucoup d’enfants et je ne sais combien de membres de leur famille étaient installés bien avant dans cette maison assez vaste accolée à notre propre demeure ! Les femmes ne sortaient pas trop ! Tout ce quartier musulman sunnite était très traditionnel mais comme le quartier était très parcouru par des touristes et des étrangers il n’y avait jamais de problème au contraire ! le soir vers 19heures, il y avait beaucoup de gens femmes et hommes et des jeunes surtout qui sortaient des innombrables petites fabriques-textile ou qui étaient au travail dans les souks pour quitter le quartier par Bab Quinnesrin !
Tout l’Est d’Alep était très actif et les ateliers, commerces, boutiques, réparateurs et fabricants en tout genre innombrables aussi dans ces quartiers très très denses
Dans ces quartiers les plus éloignés de la citadelle

Il y a de bombardements de l’armée syrienne et tout autour et surtout ces quartiers sud est !

A mon avis l’armée syrienne ne peut guère intervenir au sol dans les quartiers historique de l et y débusquer cette vermine désormais soutenue par l’Arabie saoudite et Hollande et les Socialistes

C’est par trop révoltant !
Par ailleurs, le reste d’Alep vivote et survit, mais la famille nous dit que tout est très cher. Ils font leurs courses dans le quartier de Jamiliyé et au delà jusqu’ à la grande Poste et le quartier de la Place Saadallah Jabri,..Ensuite c’est dangereux ! il a des snippers ! les Alepins ne se risquent pas au delà de ce quartier dense de Jamiliyé qui reçoit de temps à autre des roquettes qui tombent au hasard de la Vieille Ville vers le quartier du musée vers le célèbre Hötel baron et l’hôtel Mirage (ex Amir) et le souk aux légumes au pied de cet Hötel, et vers le garage des taxis et bus vers la campagne (mais qu i avait été déplacé vers Liramoun au nord et comme tout le gros trafic polluant), et qui a été délivré depuis quelques temps !

Mais c’est par ces ruelles qui vont de l’enceinte et le bas de la Vieilel ville et de la Porte d’Antioche que le cousin monte jusqu’ aux souks et en haut vers notre maison pour contrôler ce qui s’y passe !

De la ville moderne vers l’ouest et le nord, les Alepins se déplacent et peuvent monter dans les quartiers des universités en bus ou en  » services » qui fonctionnent.La famille peut se rendre vers Al Forqan et les quartiers jusqu’au delà le boulevard circulaire ! les paysans peuvent apporter leurs produits il y a de tout et plein de boutiques ouvertes et bien achalandées mais cher bien sûr et les Alépins qui ont épuisé leurs économies vendent ce qu ils ont dans leurs maisons pour manger…

Une réponse “SYRIE ALEP la vie en janvier 2014 témoignage”

  1. Francenaldo Amorim
    janvier 4, 2014 à 4:57

    Alep, doit monter une armé popullaire de 200 mil ou plus de volontaires, pour deffendre toutes les quartiers, et aider l ´armé National Syrienne. Je lit qui certains quartiens sont aux mains de l ´Al kaeda/Al nosra.
    C ´est pas possible, qu´on laisse ces bastards terroristes occuper part de la ville. Il faut les chasser avec toute les forces et les expulser, comme des chiens ragés. Je sus sûre qui le peuple bien informé, et politisé, sur les actions de ces assassins, jamerais vont les appouier. Il faut enquadrer, des soldadas aux volontaires de chaque ville, pour entrainner les villagois pour deffendre leurs villes.Le même pour les grndes villes.