Aller à…
RSS Feed

Syrie : des forces US et des terroristes déployés à Chadadi


Wed Aug 16, 2017
Des effectifs et équipements militaires américains arrivent dans le Nord-Est syrien.

Selon l’agence de presse iranienne Fars News, 200 soldats américains et une centaine de terroristes de l’Armée syrienne libre (ASL) sont arrivés, il y a cinq jours, avec leurs équipements militaires, dans la ville de Chadadi, dans le sud de la province de Hassaké.

Le site d’information Baladi, proche des insurgés syriens, a annoncé que les forces américaines avaient fait parvenir, par voie aérienne et via le passage frontalier de Simalka en Irak, de vastes équipements militaires, à Chadadi, une ville dans le Rif méridional de la province de Hassaké, dans le nord-est de la Syrie.

Les forces américaines se sont déployées dans deux zones vertes dans et aux alentours de Chadadi : une zone d’habitation restant entièrement fermée à l’intérieur de la ville et des silos situés à 20 km au nord-ouest de Chadadi, ajoute la même source.

Dans le même temps, la coalition dirigée par les États-Unis s’occupe de construire une bande d’atterrissage dans le village d’al-Azawi, au sud de Chadadi.

Des sources bien informées estiment probable que les Américains s’apprêtent à s’orienter, depuis le Rif méridional de Hassaké, vers Deir ez-Zor, qui est toujours occupée par Daech. Les Forces démocratiques syriennes (FDS) assureront très probablement le commandement de ces opérations, ajoutent les mêmes sources.

En fait, les FDS, faute de popularité auprès de la population locale de Deir ez-Zor, devraient commencer ces opérations au nom du Conseil militaire de cette province.

Pourtant, le chef de Jaysh Maqawir al-Thowrah, groupe terroriste proche de l’ASL, a fait part des consultations en cours avec les Américains, en vue de transférer les forces de ce groupe à al-Chadadi, pour assumer le commandement de la bataille de Deir ez-Zor. Ce groupe terroriste a annoncé qu’il n’accepterait pas de collaborer avec les Kurdes.

Il y a quelque temps, les FDS, quant à elles, n’ont pas accepté que le groupe Jaysh Maqawir al-Thowrah crée une base à Chadadi.

L’autre groupe terroriste qui pourrait s’introduire dans la bataille de Deir ez-Zor est le mouvement Ghad al-Suri qui s’est vu, auparavant, rejeté par les Kurdes de la bataille de Raqqa, précise le site d’information libanais al-Ahed.

En gros, le nombre des terroristes qui, après leur retrait de Raqqa, sont arrivés dans les régions situées entre les deux provinces de Deir ez-Zor et de Hassaké est estimé à environ 3 000.