Aller à…
RSS Feed

Syrie-Jordanie : Arrestation surprise de 11 djihadistes (dont 2 Américains) voulant entrer en Syrie


Publié le 15 Août 2012

par Allain Jules

Bashar al-Assad
Bashar al-Assad

Sonnée, l’opposition armée à Bachar al-Assad a décidé de remonter le moral de ses troupes. C’est du moins le communiqué de l’Armée syrienne libre (ASL), qui a commis un attentat tôt ce matin à Damas, qui l’affirme. C’est vrai que la saignée des terroristes et des mercenaires soutenus par Washington, Paris, Londres, Riyad, Ankara et Doha se poursuit. Ils n’en peuvent plus de voir leur fin qui s’approche petit à petit.  Ils sont condamnés à vivre caché et à commettre des attentats pour égayer leur existence de djihadistes idiots.

Après le Liban, où des enlèvements de leurs membres et partisans par la branche armée de la famille el-Mokdad sont constatés, la descente aux enfers se poursuit. Ils viennent de subir un camouflet terrible en Jordanie. Au moment même où le faucon et ministre français des Affaires étrangères  aux mocassins J.M. Weston Laurent Fabius, vous savez, le docteur ès sang contaminé, agrégé ès  hémophilie “responsable mais pas coupable”, entame une visite en Jordanie.

L’avertissement de Damas à Ankara a fait réfléchir la Jordanie qui refuse maintenant de coopérer avec l’ASL. En effet, Damas a menacé d’équiper le PKK d’armes sophistiquées, notamment des RPG7 (lance missiles sol-air), si d’aventure la Turquie s’impliquait encore plus dans le conflit syrien avec son envie ridicule de l’instauration du “no-fly-zone”. Peur générale dans toutes les Chancelleries occidentales…

L’arrestation des 11 guerriers du mouvement salafiste et djihadiste, qui voulaient entrer en Syrie, est un nouveau coup dur pour les soldats de l’apocalypse estampillés “opposants” par l’Occident. Après leur arrestation, ils ont argué qu’ils voulaient rejoindre ce qu’ils décrivent comme «des moudjahidines de l’Armée syrienne libre». Un indicateur encore patent et que l’Occident refuse de reconnaître. Ce sont tous, sans exclusive, des salafistes à la solde du Qatar et de l’Arabie saoudite.

Mais  accrochez-vous. La surprise du chef vient du fait que, dans ce groupe de salafistes, il y a deux citoyens …américains. Il s’agit de Jonathan Rahimi et de Domino Vassiliou qui ont travaillé comme photo-journalistes -de faux bien sûr- à la frontière syro-jordanienne pour dépeindre les évènements en faveur des terroristes. Les services de sécurité jordaniens ont confisqué leur matériel photographique. On ira de surprise en surprise car, sur le terrain, ça va de mal en pis pour les poulains des occidentaux, notamment à Alep.

Bachar al-Assad ne contrôle que 30% de la Syrie dixit Brutus aka Riad Hijab, l’ancien premier ministre syrien et  félon en chef ? C’est simplement de la propagande à la Goebbels ! Au contraire, débarrassé des traîtres à leur patrie et des hypocrites, le chef de l’Etat syrien est devenu très, très fort. 

Pour finir, la diplomatie russe a demandé aux mythomanes occidentaux, ceux qui le jour disent qu’ils veulent la paix et demandent la nuit à leurs poulains de refuser toute discussion, de ne pas saboter l’accord de Genève sur les principes d’une transition politique en Syrie proposée fin juin. Bien sûr, il ne s’agit non plus de dire que la transition implique un changement à la tête de la Syrie, comme savent le faire les rois de la trituration des textes…