Aller à…
RSS Feed

Syrie – Le chef du parti républicain du peuple turc : Nous ferons face aux politiques d’Erdogan hostiles à la Syrie


Ankara / Le chef du Parti républicain du peuple turc (de l’opposition), Kemal Kilçdaroglu, a vivement critiqué les positions
du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, hostiles à la Syrie, déclarant que l’opposition turque est résolue à faire face à ces politiques dangereuses.
Rencontrant nombre de partisans de son parti, Kilçdaroglu a insisté sur le rejet par les Turcs de toute ingérence étrangère dans les affaires de la Syrie.
Il a affirmé que son parti, qui avait empêché le déploiement des forces américaines en Turquie avant la guerre en 2003 contre l’Irak, fera face aussi à toute ingérence turque en Syrie.
Sur un autre plan, le quotidien turc Cumhuriyet a fait noter que la Turquie avait indiqué que trois mille personnes armées libyennes et des éléments d’al-Qaïda se sont infiltrés en Syrie à partir d’Antioche sur les frontières avec la Syrie pour lancer des opérations armés en Syrie.
Deux Turcs critiquent les positions de leur gouvernement envers la Syrie
L’écrvain turc Fikrat Bila a averti dans un article publié par le quotidien turc Milliyet, son gouvernement de l’entrée dans une aventure contre la Syrie qui aura, selon lui, des répercussions graves.
L’écrivain Bila a indiqué que la situation en Syrie est différente de celle dans les autres pays arabes, soulignant que la Turquie n’a aucun intérêt dans l’ingérence en Syrie.
Dans un autre article publié par le même quotidien, le commentateur Sami Kohen a fait noter que la Turquie doit reconnaître que sa politique envers la Syrie avait échoué.
Il a ajouté que la Turquie fait partie de l’alliance occidentale contre la Russie et l’Iran, « ce qui l’a mis dans une situation plus difficile sur la scène internationale », a-t-il précisé.
A. Chatta / L.A.