Aller à…
RSS Feed

Syrie: le général jésuite fustige les possibles frappes des Etats-Unis et de la France


CITE DU VATICAN, 04 sept 2013 (AFP) – Le père Adolfo Nicolas, supérieur général des jésuites, a fustigé mercredi les frappes envisagées par les États-Unis et la France, jugeant qu’elles risquent de conduire l’humanité à « faire marche arrière vers la barbarie ».

« Ce qui me soucie le plus est que précisément ce pays (les États-Unis) que j’admire sincèrement, soit proche de commettre une grande erreur », a affirmé le supérieur général sur le site de la Curie jésuite à Rome, sortant de sa discrétion habituelle.

« Et je pourrais dire quelque chose de semblable à propos de la France », a ajouté le chef de la puissante Compagnie de Jésus (dont fait partie le pape François). « Un pays qui a été un véritable guide pour l’esprit et l’intelligence, qui a contribué de grande manière à la civilisation et la culture, est maintenant tenté de conduire l’humanité à faire marche arrière vers la barbarie, et cela en contradiction ouverte avec tout ce qu’il a représenté durant bien des générations », écrit-il.

« Que ce soit ces deux pays qui s’unissent aujourd’hui pour une aventure aussi horrible est l’un des éléments de la colère éprouvée en bien des pays du monde », insiste le jésuite espagnol.

Ce dernier « avoue ne pas comprendre qui a donné l’autorisation aux États-Unis ou à la France d’agir contre un pays d’une manière qui, sans nul doute, ajoutera aux souffrances ».

« Les interventions violentes comme celles qui se préparent ne sont justifiables que comme des moyens ultimes utilisés d’une manière telle qu’ils n’atteignent que les seuls coupables. Dans le cas d’un pays, cela est totalement impossible, et c’est pourquoi ce recours à la force m’est totalement inacceptable », ajoute-t-il, évoquant même « un abus de pouvoir ».

« Nous jésuites appuyons l’action du Saint-Père à 100% », a-t-il déclaré, en soutien au pape François, qui a appelé à une journée mondiale de prière et de jeûne samedi.

Selon lui, « les États-Unis doivent cesser d’agir et de réagir comme s’ils étaient le grand frère d’un quartier qui s’appellerait le monde ».

Une réponse “Syrie: le général jésuite fustige les possibles frappes des Etats-Unis et de la France”

  1. Le senoufo
    septembre 7, 2013 à 11:06

    Les empires naissent et disparaissent. Les U.S. n’échapperont pas a ce principe de notre existence. Ces empires disparus dont nous parlons ont été anéantis parce qu’ils ont pris des décisions stupides à un certain moment. J’ai été pro-américain jusqu’à Barack Obama. Je suis allé faire campagne pour ce vaurien aux États-Unis en 2008. Je ne me pardonnerai pas cette imbécilité. Il m’a arraché mon Amérique et s’apprête à l’anéantir pour toujours. WATCH!!!!