Aller à…
RSS Feed

Syrie: nouveau geste de soutien de la part de la Russie


drapeau de la Syrie
  Par 

Mounadil al Djazaïri

 
 
 
Le soutien de la Russie au gouvernement syrien n’a certes échappé à personne même si on omet souvent de mettre en relief la position de la Chine qui est depuis le début sur une ligne très proche ce celle de Moscou.
Mais comme vous le savez, ni la Russie, ni la Chine ne font partie de la communauté internationale qu’elles ne font que mettre en échec.
Tiens, pour rire, prenez une mappemonde et passez du blanc sur la représentation de la Chine et sur celle de la Russie.
Oui, c’est fastidieux parce que ce sont deux pays qui prennent vraiment de la place!
 
La Russie a certes démenti être en train d’acheminer trois navires de guerre vers le port syrien de Tartous, où elle entretient une base logistique, une belle opération sur le plan psychologique en tout cas de la part de la direction politique russe.
 
 
 
La Russie vient cependant de faire un geste de soutien fort en direction du gouvernement syrien. Un geste pourtant peu relevé par la presse hexagonale en dépit de son importance concrète:
20 minutes (France) le 03.08.12 à 17h32
La Syrie a convenu d’exporter sa production de pétrole brut à la Russie en échange de livraisons d’essence et de gazole, a annoncé ce vendredi le vice-Premier ministre syrien chargé des affaires économiques lors d’un déplacement à Moscou.
«Nous sommes prêts à livrer tout notre pétrole et à recevoir ce dont nous avons besoin en essence et en gazole», a déclaré Kadri Djamil aux journalistes. Le responsable syrien a précisé que la production de brut, amputée par l’insurrection, atteignait environ 200.000 barils par jour.
Reuters
Rappelons à toute fin utile que la Russie n’a pas besoin du pétrole syrien, étant elle-même un important exportateur de cette matière première.
 

2 Réponses “Syrie: nouveau geste de soutien de la part de la Russie”

  1. Mighri Houcine
    août 5, 2012 à 2:21

    Une lecture très optimiste dans un monde qui risque de vivre sous la tutelle d’une seule force encore des années. La position de la Russie ne pourrait en aucun être stratégique et n’émane pas d’un regard différent du monde qui rivalise avec la tendance impérialiste américaine. Il s’agirait tout simplement d’une position tactique tant que la Chine conserve la même position. Un chantage pour céder du terrain aux deux rivaux encore loin de s’imposer comme deux forces aptes à imposer de façon déterminante leurs modèles de politique internationale. cette position permettrait aussi aux deux forces de gagner le silence américain sur des questions et des problèmes intérieurs. La Syrie ne pourrait en aucun être plus imposante dans la balance des forces sur le plan international que la Yougoslavie, allié plus proche et plus imposant pour la Russie. Il faut un peu de temps pour comprendre que cette position n’émane pas d’une nouvelle stratégie Russe mais plutôt d’une tactique habituelle.

  2. odinvi
    août 5, 2012 à 8:07

    mr mighri houcine
    monsieur,merci pour cette analyse très fine.sans votre intervention,nous serions restés idiots pour toujours(pour ne pas dire autre chose)! ce que vous ignorez,cher monsieur,est que nous sommes restés de grands enfants et nous aimons « la lecture optimiste » qui nous réconforte,en attendant…!