Aller à…
RSS Feed

Syrie : Si Bachar Al-Assad tombe, des Mehdi Ghezali se multiplieront et…


Publié le19 juillet 2012

par Allain Jules

 

Bashar al-Assad et sa femme AsmaBashar al-Assad et sa femme Asma

…Le règne de la bête immonde commencera de façon ferme et définitive. Ainsi, loin des incantations et du veto russo-chinois ou sino-russe c’est selon, les forces du mal auront pris le pouvoir. L’installation de la soi disant démocratie, par la terreur surtout, ne semble aucunément effleurer les esprits. On a vu des gens jubiler, hier, à Paris, sur les Champs-Elysées et au Trocadero pour applaudir Zlatan Ibrahimovic, le compatriote Mehdi Ghezali, auteur de l’attentat de Burgas en Bulgarie, contre des touristes israéliens…Une réaction triste, face à l’injustice qu’on nous installe à travers le monde , sans doute.  

Au lendemain de l’attentat suicide atlantico-al qaïdien qui a frappé au cœur de l’appareil sécuritaire syrien, les rumeurs les plus folles circulent. Il se peut que la femme de bachar, la sublime Asma, se serait refugiée en Russie. Tiens, pourquoi donc ? Une citoyenne britannique qui peut rentrer chez elle à Londres choisie la Russie ? Toujours est-il que, depuis ce matin, les rues de la capitale syrienne étaient désertes, et les magasins gardaient volets clos.

Quoi de plus normal avec l’Empire qui a décidé d’en finir avec Assad en s’alliant à Al Qaïda qu’elle dit combattre ailleurs. Les médias rapportent aussi que Bachar Al-Assad s’est réfugié dans sa zone tribale de Lattaquié. A propos des quartiers sud et nord-est où se concentraient l’essentiel des affrontements autour de Damas, la fameuse armée syrienne libre (ASL) n’est pas capable de mener des actions d’envergure et aussi fulgurantes sans l’appui de mercenaires américano-qataris, comme ce fut le cas en Libye…

Ce jeudi soir, on a appris que la frontière avec l’Irak est sous contrôle des rebelles, selon le vice-ministre de l’Intérieur irakien. «La totalité des postes-frontière (entre les deux pays) est désormais sous le contrôle de l’Armée syrienne libre», a-t-il assuré.

Des gardes-frontière irakiens ont raconté avoir vu des rebelles syriens prendre le contrôle d’un poste-frontière et arrêter un colonel de l’armée syrienne à qui ils ont coupé les bras et les jambes. L’ASL  aurait aussi «exécuté 22 soldats de l’armée syrienne devant les yeux de soldats irakiens»