Aller à…
RSS Feed

Terrorisme : Dans les méandres de la désinformation occidentale


Publié le26 juillet 2012

Allain Jules

 

LE CAS SYRIEN

Dis papa, c’est quoi le terrorisme selon la sacro-sainte famille européenne ? C’est un tonneau des Danaïdes, un couloir sans fond, une théologie consacrée dans les fonts baptismaux de l’indignation sélective à outrance. Quand vous êtes adversaires ou même ennemis de l’Occident, forcément, vous êtes traités de tous les noms d’oiseaux, dont celui de terroriste. Or, si vous êtes leur ami, bonjour l’impunité, vous êtes un terroriste propre. S’agit-il de schizophrénie ou de nihilisme politico-médiaques ?

Mais, qui a donc inventé le terrorisme, les coups d’états et j’en passe ? La question est inutile, d’autant plus qu’aujourd’hui, un coup d’état appuyé par le terrorisme international est entrain d’être perpétré en Syrie. Et là, coincé, on apprend qu’il est possible que l’attentat revendiqué par Al Qaïda et l’armée syrienne libre (ASL)contre des responsables syriens pourrait être l’oeuvre du…Régime Assad. C’est un certain Benjamin Barthe, qui signe dans Le Monde.fr, un papier intitulé  ”Et si l’attentat du 18 juillet à Damas était une manipulation ?” Je vous mets juste l’introduction pour voir jusqu’où peuvent aller ces gens sans vergogne ni honneur:

Ce qui n’était qu’une rumeur à laquelle peu d’observateurs n’ont accordé d’importance, est désormais une hypothèse, considérée comme crédible par plusieurs opposants. Pour eux, l’attentat du 18 juillet à Damas qui a décapité une partie de l’appareil sécuritaire syrien, ressemble davantage à une mise en scène du pouvoir qu’à une opération de l’Armée syrienne libre (ASL).

Même au temps d’Hitler, avec Goebbels, personne n’avait atteint un tel sommet d’ignominie dans la désinformation d’autant plus que le crédit est illimité pour financer ces terroristes-là, qui n’en sont pas pour l’Occident. Les dirigeants occidentaux ne sont ni naïfs ni ignorants, ils sont plutôt cyniques. La géopolitique et la géostratégie n’ont pas de secrets pour eux, du moins, ils ont des conseillers compétents. Depuis le début de ce conflit syrien, comme le revélait Le Canard Enchaîné, ils sont au courant de l’existence d’un rapport des services français et étasuniens qui établit blanc sur noir, la présence effective de plus d’une centaine de combattant d’Al Qaïda  sur le territoire syrien. Le nombre a augmenté entre temps. L’opposition en Syrie n’est pas composite et est essentiellement constitué de  fanatiques salafistes sunnites, qui n’aspirent qu’à gazer les autres communautés religieuses: Chiites, Alaouites, Chrétiens maroonites, Druzes, Ismaéliens.

Il existe un mouvement idéologique des élites médiatico-politiques en Europe lié à Hitler du “petit blanc supérieur”, face aux autres civilisations. Inconsciemment ou consciemmen donc, ces gens perpétuent l’hitlérisme. Une fois que vous le démontrez, ils vous accusent de détester l’Occident. Mais, les “qui” ont toujours attaqué les autres ? Les “qui” s’autoproclament meilleurs ? Les “qui” s’arrogent le droit de désigner qui est terroriste ou pas ? Les “qui”….? Vous avez la réponse et, il est inutile de se voiler la face, l’Occident a installé le terrorisme au Moyen-orient, tout particulièrement en Irak, aujourd’hui en Syrie, au détriment des minorités, comme si leur existence orientale, notamment les Chrétiens, leur posait un problème, ou simplement à la demande de leurs alliés d’Al Qaïda…