Aller à…
RSS Feed

Un groupe israélien appelle à démanteler le dôme du Rocher le « jour de Jérusalem »


Site logo image Le Cri des Peuples

lecridespeuples

Mai 22

Bentzi Gopstein, fondateur et dirigeant du groupe d’extrême droite Lehava, annonce que la démolition du site débutera le 29 mai 2022.

Source : Middle East Eye, 20 mai 2022

Le dirigeant d’un groupe israélien d’extrême droite a appelé mercredi à la démolition du dôme du Rocher à Jérusalem-Est occupée.

Bentzi Gopstein, fondateur et dirigeant de Lehava, a publié sa proposition controversée sur internet. Dans sa publication, il appelle les colons israéliens à s’unir à l’occasion du « jour de Jérusalem » le 29 mai pour faire irruption à al-Aqsa et commencer à démanteler ce monument musulman afin d’ouvrir la voie à la construction d’un temple juif en lieu et place de la mosquée al-Aqsa.

« Le jour de Jérusalem, qui tombe le 29 mai, est le jour de la démolition du dôme du Rocher », écrit Gopstein.

Le « jour de Jérusalem » est une fête israélienne annuelle, célébrée le 28e jour du mois de Iyar dans le calendrier hébreu, commémorant « l’unification » de la ville lorsque l’armée israélienne a occupé Jérusalem-Est en 1967 pendant la guerre des Six Jours puis a l’annexée en violation du droit international.

Le groupe Lehava a publié une affiche sur les réseaux sociaux montrant une pelleteuse près du dôme du Rocher. Sur une autre affiche, une pelleteuse semble déblayer les ruines de la mosquée.

« Le 28 mai, nous venons démanteler le dôme du Rocher. » L’affiche de Lehava est devenue virale sur les réseaux sociaux (Telegram/@benziyongopshtein)

« Le 28 mai, nous venons démanteler le dôme du Rocher. » L’affiche de Lehava est devenue virale sur les réseaux sociaux.

La mosquée al-Aqsa est le troisième lieu saint de l’islam et, selon les musulmans, le dôme du Rocher est l’endroit où le prophète Mohammed est monté aux cieux.

Le ministère palestinien des Affaires étrangères a condamné les appels à la destruction du dôme du Rocher de Lehava, le qualifiant de « groupe terroriste juif ».

Le mois dernier, les colons israéliens et des forces israéliennes ont fait irruption dans la mosquée à plusieurs reprises et ont prié sur le site, faisant monter les tensions dans la ville et menant à une répression violente des Palestiniens de la part des forces israéliennes.

Les activistes de Lehava avaient appelé à se mobiliser et à prendre les armes en avril, et ont défilé l’année dernière dans la ville en criant « mort aux Arabes ».

Les activistes israéliens d’extrême droite encouragent la présence juive sur le site malgré un accord de longue date entre Israël et la Jordanie, qui administre les affaires de la mosquée, lequel interdit les prières des non musulmans sur le site.

Certains activistes et groupes israéliens de droite tels que Lehava plaident ouvertement pour la destruction de la mosquée al-Aqsa et du dôme du Rocher afin de faire place au « Troisième Temple ».

***
Nasrallah : si Israël continue ses violations à Al-Quds (Jérusalem), une guerre régionale l’éradiquera

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 25 mai 2021, à l’occasion du 21e anniversaire de la Libération du Liban.

Suite au dernier affrontement entre Israël et Gaza, Nasrallah a déclaré que « l’Axe de la Résistance doit établir une nouvelle équation : De futures violations israéliennes à Al-Quds (Jérusalem) entraîneront une guerre régionale ».

Source : video.moqawama.org via Middle East Observer

Traduction : lecridespeuples.fr

Transcription :

[…] Sur la base de cette évaluation, il y a une chose importante que je souhaite mentionner, et c’est à mon avis la chose la plus importante que je dirai dans ce discours ; je veux dire que c’est une chose que nous devons envisager sérieusement et à laquelle nous devons œuvrer. Cette chose importante que les sionistes devraient connaître et comprendre, et à laquelle la Communauté musulmane (Oumma) devrait également tendre, l’Axe de la Résistance la prépare déjà activement. Mais nous devons y travailler encore plus dur et plus vite.

De quoi s’agit-il ? (Les sionistes) devraient savoir —et je m’adresse maintenant aux dirigeants de l’ennemi, à ses responsables, à son gouvernement, à son armée et à quiconque pourrait être à leur tête dans le prochain gouvernement ou dans les années à venir—, sur la base de cette (dernière) expérience (à Gaza), qu’ils doivent reconsidérer leurs évaluations. Vous devez savoir que lorsque vous menacez Al-Quds (Jérusalem), en tant que ville sainte, la mosquée Al-Aqsa et les sites sacrés musulmans et chrétiens, cela est totalement différent de tout autre acte (criminel que vous pourriez perpétrer).

Vous pouvez tuer certains dirigeants ici, ou expulser (des Palestiniens) de force… comme vous le faites dans certaines zones, comme vous le faites avec les (Bédouins) Arabes du Negev ou dans d’autres endroits, ou dans certaines maisons de différentes zones, vous pouvez agresser ou établir des périmètres de sécurité ou faire un certain nombre de choses… mais tant que cela ne menace pas Al-Quds en tant que lieu saint, la mosquée Al-Aqsa ou les lieux saints musulmans et chrétiens, alors ces actions ont leurs propres formules et réponses (limitées).

Cependant, lorsque vous menacez des lieux saints, c’est tout à fait différent. La preuve est ce que Gaza a fait au cours des dernières semaines, c’est-à-dire ce à quoi les dirigeants de la Résistance à Gaza se sont engagés (militairement) en ce qui concerne Al-Quds, la ville sainte, et les (autres) lieux saints. Il s’agit d’un engagement clair (attaquer Israël si les violations à Al-Aqsa et expulsions à Sheikh Jarrah ne cessent pas) et ils respecteront leurs engagements.

De plus, je souhaite ajouter quelque chose qui est lié à l’extérieur de Gaza. Nous suivions tous le déroulement de la bataille. Laissons de côté les slogans et les hyperboles. L’Axe de la Résistance, ses dirigeants, les mouvements de Résistance (de cet Axe), dans de telles circonstances, sont en communication non pas sur une base quotidienne, mais plutôt sur une base horaire. Ils agissent de manière rationnelle, sage et responsable, et conformément aux intérêts de la bataille. Ils ne succombent pas aux émotions, aux slogans ou n’agissent pas de manière stupide.

Ce que les Israéliens doivent comprendre ici, c’est que (s’ils continuent à) menacer (c’est-à-dire à violer) la ville sainte (d’Al-Quds), la mosquée al-Aqsa et les lieux saints, (la riposte qu’ils doivent attendre) ne sera pas limitée à Gaza. (Les Israéliens) doivent maintenant ajouter cela à leurs calculs. Bien sûr, nous (n’envisageons pas d’intervenir) au nom et à la place des Palestiniens, mais plutôt à leurs côtés, pour les soutenir… Cette affaire doit être un engagement soutenu par les peuples de la région, tous les mouvements de la région et l’ensemble de l’Axe de la Résistance, qu’il s’agisse d’États (Iran, Syrie) ou de mouvements de Résistance (Hezbollah, Résistance en Irak et au Yémen, Résistance palestinienne).

Maintenant, bien sûr, j’exprime ma propre opinion, à savoir que c’est ce à quoi nous devrions aspirer, afin que nous puissions établir une nouvelle formule, une nouvelle équation. La résistance à Gaza a établi une nouvelle formule qui est « les violations de la mosquée Al-Aqsa et d’Al-Quds entraîneront une confrontation armée. » Ce n’est pas quelque chose qui devrait nécessairement se produire avec chaque incident mineur ; ceux qui prennent cette décision sont les dirigeants de la Résistance à Gaza, qui prennent tous les facteurs en considération lorsqu’ils prennent leurs décisions (d’intervenir militairement). La formule que nous devrions établir à l’avenir est la suivante : « Toucher à Al-Quds entraînera une guerre régionale ». C’est ça dont je parle. Attaquer ou violer Al-Quds signifie déclencher une guerre régionale.

Les mouvements de Résistance ne peuvent pas rester les bras croisés lorsque la ville sainte et les lieux saints sont en danger réel et grave. Ce n’est pas permis ; les mouvements de Résistance, l’Axe de la Résistance, ne peuvent pas rester les bras croisés. Par conséquent, lorsque les Israéliens comprendront cette formule, lorsqu’ils comprendront qu’il s’agit d’une formule réelle et sérieuse, sauront qu’on s’y prépare jour et nuit, et que les Résistants de la région n’abandonneront pas cette ville sainte, ni n’abandonneront ces sanctuaires islamiques et chrétiens, (ni les autoriseront) à être démolis et détruits pour que des structures de remplacements soient construits dessus, alors les Israéliens comprendront qu’une telle mesure constituera une menace pour (l’existence même de l’entité sioniste), car le résultat de toute guerre régionale, si elle a lieu, et compte tenu de la réalité (actuelle) d’Israël, et sur la base de la la réalité (actuelle) de la région et des mouvements et Etats de l’Axe de la Résistance, à mon avis, (le résultat) sera la disparition de l’entité (sioniste).

Alors aujourd’hui, nous sommes confrontés à l’expérience grande, audacieuse et historique qu’a vécue la Résistance de Gaza, et nous devons développer cette position à ce niveau. En prenant une telle décision ; en adoptant une détermination aussi sérieuse ; (en établissant) cette nouvelle équation (militaire selon laquelle la violation d’Al-Quds déclenchera une guerre régionale), nous pouvons certainement protéger la ville sainte, et nous pouvons protéger les sanctuaires islamiques et chrétiens dans cette ville sainte. […]

Pour soutenir ce travail censuré en permanence (y compris par Mediapart) et ne manquer aucune publication, faites un don, partagez cet article et abonnez-vous à la Newsletter. Vous pouvez aussi nous suivre sur Twitter, Facebook, Youtube et VKontakte.

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x