Aller à…
RSS Feed

Une blague suréaliste : La robe pare-balles de la Première Dame syrienne…


Méfions nous de Hotmail, Gmail, Yahoo et tous les autres serveurs. le plus filou et le plus CIAtisé à mon avis est facebook.

Ginette

par les Pacifistes de Syrie

La télévision de TV Al-Arabiya (NileSat) a diffusé ce soir (jeudi 22 mars) un programme surréaliste. La chaîne aurait obtenu des « fuites » (terme employé)  d’emails personnels de Bachar Al-Assad, de sa femme et de son entourage à la présidence. Ils étaient reproduits en taille géante à l’écran y compris avec leurs adresses dont les fournisseurs étaient aussi banals que Hotmail, Gmail, Yahoo…

L’animateur, qui avait visiblement préparé son « show », les commentait. Les messages traitaient de tout comme on peut l’imaginer :

-Al Assad jouait et discutait de tennis le jour même d’un vendredi sanglant…

-Sa femme aurait cherché à acheter sur Internet une robe pare-balles en demandant l’avis de son mari…

-Le président, avec l’aide de responsables de l’information au gouvernement, aurait donné des instructions pour organiser un accueil populaire à Sergeï Lavrov (Russie) dans les rues de la capitale…

-etc., etc.

C’est une sorte de « Wikileaks » mais, en réalité, ce ne sont pas des fuites (« leaks »). C’est de l’interception de courrier électronique pure et simple, voire de la magouille entre Hotmail, Gmail, Yahoo et la CIA. Il est désagréable d’apprendre par ce cas que la plupart de nos écrits (particulièrement quand on est perçu comme de dangereux activistes dont le seul crime est de chercher à savoir si ce qu’on dit est vrai) sont enregistrés et transmis en « copie-carbone » aux services secrets. Cela dit, il est étonnant que le gouvernement syrien ait pu reposer sur une infrastructure de communications aussi débile.

Pourquoi ne s’est-il pas inspiré du méticuleux Hezbollah qui a bâti son propre réseau de communications souterrain (avec fibres optiques contrôlées par ses soins, etc.) ou encore la prudente Cuba qui a refusé le système Windows/Microsoft parce que son « code source » n’était pas accessible ?

Alors, quoi, verra-t-on un jour nos emails envoyés « à chaud » à la Voix de La Libye publiés sur les écrans d’Al-Jazeera ?

 

A RELIRE :

1) Philippe Rivière : Le système “Echelon”. Janv 2000. (un peu vieux mais toujours d’actualité parce qu’il montrait comment des millions d’emails sont systématiquement « copiés-collés »)

http://www.monde-diplomatique.fr/mav/46/RIVIERE/m1

2) Wikileaks : Un monde sous surveillance

http://wikileaks.org/Wikileaks-Un-monde-sous.html

« Des sociétés de renseignement comme VASTech ont secrètement vendu des équipements enregistrant de manière permanente les appels téléphoniques de nations entières. D’autres enregistrent la position de tous les téléphones portables d’une ville, avec une précision à 50 mètres. Des systèmes capables d’infecter l’intégralité de personnes d’une population cible utilisant Facebook ou possédant un smartphone sont en vente dans ce marché du renseignement. »

« En janvier 2011, la N.S.A. a inauguré un site dans le désert de l’Utah destiné à stocker à jamais des teraoctets de données tant américaines qu’étrangères, afin de les analyser dans les années à venir. Le tout pour 1,5 milliards de dollars. »

« Les entreprises de télécommunications sont disposées à révéler les données sur leurs clients aux autorités, quel que soit le pays. Les gros titres lors des émeutes au Royaume-Uni en août ont montré comment Research In Motion (RIM), qui commercialise les BlackBerry, a proposé au gouvernement d’identifier ses clients. RIM a participé à des négociations similaires avec les gouvernements indien, libanais, ceux d’Arabie Saoudite et des Émirats Arabes Unis, leur proposant de partager les données issues de BlackBerry Messenger. »

« Il existe plusieurs entreprises qui commercialisent actuellement des logiciels d’analyse de données, transformant celles-ci en de puissants outils utilisables par les militaires et les agences de renseignement. Par exemple, dans des bases militaires aux États-Unis, des pilotes de l’Armée de l’Air utilisent un flux vidéo et un joystick pour piloter des drones « Predator » lors de missions de surveillance au Moyen-Orient ou en Asie centrale. Ces données sont accessibles à des membres de la C.I.A. (Central Intelligence Agency) qui s’en servent pour lancer des missiles « Hellfire » sur leurs cibles.”

« Les représentants de la C.I.A. ont acheté des logiciels leur permettant de corréler instantanément des signaux téléphoniques et des empreintes vocales, pour déterminer l’identité et la position d’individus. »

« Un monde orwellien » : « Partout dans le monde, les fournisseurs d’outils de surveillance massive aident les agences de renseignement à espionner des particuliers et des « groupes d’intérêt » à grande échelle. »

3) Scène de la vie quotidienne à Bani Walid (Libye): « They searched my car and mobile phone. When they saw I had pictures of Moamer in the mobile, the confiscated it and hit me, » he said pointing to a bluish welt and scratches on  his left leg and marks of handcuffs on his right wrist » (trad. : “Ils fouillèrent ma voiture et mon téléphone portable. Quand ils virent que j’avais des images de Mouammar (Gaddafi) dans l’appareil », dit-il en montrant un « bleu » (marque de coup), des égratignures sur sa jambe gauche et des marques laissées par des menottes sur son poignet droit »)

Source: Kadhafi ‘lives on in our hearts’: Bani Walid residents. AFP, 27 Feb 2012

http://www.dawn.com/2012/01/27/kadhafi-lives-on-in-our-hearts-bani-walid-residents.html

 

3) Scène de la vie quotidienne à Tunis (Tunisia)« They also arrested people who only came to watch the demonstration and who took pictures of the event with their mobile phone. They wanted to see the pictures they had taken. They asked who owned the Green Flags and asked everyone, […] »

(original en français: « Dans la voiture, les Baltagia nous étranglaient avec leurs gros bras […] et quand ils nous jetèrent dans une pièce d’interrogatoire du commissariat de police. Ils avaient également arrêté de simples passants qui prenaient des photos de l’événement avec leur téléphone portatif. Ils les effrayaient en consultant leur album enregistré dans la mémoire de l’appareil […].

Source: Tunisians arrested for demonstrating against the NATO war on neighbouring country Libya  [« La rue de Tunis reprend en cœur : « arrêtez le génocide du peuple de Syrte en libye ». 12 oct. 2011]. Oct 16, 2011.

http://www.mathaba.net/news/?x=629000

 

_______________

Les Pacifistes de Tunis

http://bit.ly/yd15JY

Sur Les Pacifistes de Tunis

Nous sommes un collectif de citoyens (en majorité des femmes) ayant décidé de réagir à la guerre impérialiste et hyper-totalitaire contre la Grande Jamahiriya Libyenne, menée avec la complicité des médias et partis politiques tunisiens dans leur très grande majorité… Depuis près d’un siècle, l’opposition à l’impérialisme implique de défendre sans hésiter tout pays à travers le monde (du Zimbabwe à Cuba et de la Syrie au Nicaragua) qui serait agressé par une ou des puissance(s) néocoloniale(s). Aussi, nous nous tenons sans ambigüité aux côtés de la SYRIE dans son épreuve actuelle. Nous défendrons aussi l’Iran et le Liban malgré les graves et suicidaires erreurs morales («crier avec les loups» contre la Jamahiriya) de leurs dirigeants politiques. Nous n’oublierons jamais les millions de morts causés par les guerres incessantes de l’impérialisme contre les peuples d’Asie (particulièrement les 200 000 victimes, dont 100 000 morts immédiates, des bombes d’HIROSHIMA et NAGASAKI ; la guerre contre le Vietnam, l’Afghanistan, le Pakistan) ; les peuples d’Amérique Latine; du Moyen Orient; d’Afrique. Nous faisons nôtre les consignes humanistes de Che GUEVARA et Mouammar AL-GADDAFI : « Surtout, restez toujours capables de ressentir au plus profond de vous-même toute injustice commise contre quiconque, n’importe où dans le monde. C’est là la qualité la plus belle chez un révolutionnaire ». Les Pacifistes de Tunis.

#