Aller à…
RSS Feed

Les fantômes syriens de Facebook hantent les ««révolutions»» tunisienne et égyptienne


Par Les Pacifistes de Tunis

La phrase suivante n’est pas très claire : « Les miliciens de l’ASL et les médias occidentaux et du Golfe justifient cette politique de terreur en qualifiant les victimes de shabiha, c’est-à-dire de « miliciens pro-régime »». « Shabiha » est synonyme de «soldat embusqué» (sur les toits des immeubles dans les villes) « du régime » bien entendu. Ce mot, dans le monde arabe, a l’effet psychosocial de « sniper » pour une oreille française par exemple.  En effet, c’est un néologisme moyen-oriental (le mot en arabe classique est « Qannas ») et il était par exemple inconnu des Tunisiens jusqu’à la guerre contre la Syrie. Al-Jazeera et ses sœurs ont donc joué à merveille avec la diversité des dialectes dans le monde arabe. En plus, le terme est de la même racine que « Shabah » (un spectre, un fantôme). Donc, il fait peur aussi…

Mais il y a plus avec Facebook. Ce dernier est carrément synonyme d’Internet dans des pays ayant fait des ««révolutions»» comme la Tunisie et l’Egypte. C’est une véritable bulle où la communication passe exclusivement par le système “Envoyer un message” à “un ami”. Par exemple, de nombreux Tunisiens ne savent pas utiliser des services de messagerie (en dehors de Facebook) comme Yahoo, Hotmail ou Gmail (ces derniers étant également des espions mais, passons…). Dans « leur monde », si vous n’avez pas des vidéos ou des photos à « partager », vous n’êtes rien.

Heureusement que les véritables acteurs de la révolte tunisienne ne sont pas si idiots. Ils ont dit un jour au journaliste d’Al-Arabia TV à Tunis que la ««révolution»» tunisienne n’avait pas été déclenchée par les “Facebookers” mais par les chômeurs qui remplissent les cafés de Tunisie. Cependant, même si il est vrai que ces derniers ne « désemplissent » pas depuis le 14 janvier 2011 [1], ils sont maintenus anesthésiés par les parties de football diffusés en permanence par la chaîne Al-Jazeera Sports…

_______________

Les Pacifistes de Tunis

http://bit.ly/yd15JY

[1] Le racisme et l’Apartheid de Facebook: « Connectez-vous et trouvez des amis « BLANCS » exclusivement ! ». Les Pacifistes de Tunis, March 22, 2012

http://www.mathaba.net/news/?x=630084

About Ginette Hess Skandrani

écologiste, membre co-fondatrice des verts, anti-colonialiste et solidaire des peuples opprimés du monde arabe, dont les Palestiniens et d'Afrique.