Aller à…
RSS Feed

Un appel pour une aide d’urgence de 41,4 millions de dollars en faveur de l’Irak


France-Irak Actualité : actualités sur l’Irak, le Proche-Orient, du Golfe à l’Atlantique

Analyses, informations et revue de presse sur la situation en Irak, au Proche-Orient, du Golfe à l’Atlantique. Traduction d’articles parus dans la presse arabe ou anglo-saxonne, enquêtes et informations exclusives.

Publié par Gilles Munier sur 30 Mars 2019,

Catégories : #irak, #mossoul, #bagdad

Revue de presse : French.China.org (30/3/19)*

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM), l’agence des Nations Unies pour les migrations, a lancé un appel pour obtenir 41,4 millions de dollars d’aide d’urgence en faveur de l’Irak, a-t-elle annoncé dans un communiqué de presse.

L’appel au financement de l’OIM vise à essayer d’atténuer la crise générée par le groupe extrémiste État islamique et les déplacements internes qui en ont résulté.

Bien que le nombre de personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays (PDIP) ait progressivement diminué depuis 2015, environ 1,75 million d’Irakiens vivaient encore dans une situation de déplacement en février en raison des obstacles empêchant leur retour dans leurs domiciles endommagés, selon le bureau de l’OIM en Irak.

Cet appel au financement est conforme au Plan d’intervention humanitaire des Nations Unies pour l’Irak de 2019, qui estime qu’environ 6,7 millions de personnes ont un besoin urgent d’assistance.

Près de 65% de ces personnes sont concentrées dans les provinces de Ninive, Anbar et Salah al-Din, toutes sévèrement touchées par le récent conflit.

« Le financement de l’aide humanitaire est essentiel pour répondre aux besoins essentiels et à la dignité des Irakiens vulnérables déplacés », a déclaré Gerard Waite, chef de la mission de l’OIM en Irak.

« Nous apprécions tout particulièrement les efforts déployés par l’OIM pour fournir une assistance humanitaire vitale aux familles déplacées qui entrent et sortent des camps, ainsi que pour les aider à retourner dans leurs communautés d’origine », a de son côté dit Naseer Abdel-Sattar, directeur exécutif du Centre conjoint de coordination et de surveillance du gouvernement irakien.

« Nous attendons avec impatience que notre coopération continue en 2019 », a ajouté le responsable irakien.

*Source: Agence de presse Xinhua

About Ginette Hess Skandrani

écologiste, membre co-fondatrice des verts, anti-colonialiste et solidaire des peuples opprimés du monde arabe, dont les Palestiniens et d'Afrique.