Aller à…
RSS Feed

Les rebelles syriens détruisent la station radar Assad face à Israël


UNE INFO QUI DIT EN LONG!
Les rebelles syriens détruisent la station radar Assad face à Israël

Rapport DEBKA fichier Exclusif Novembre 26, 2012, 


Les rebelles syriens capturés Marj al-Sultan de base militaire
En un coup retentissant à la capacité de combat de l’armée de Bachar El-Assad contre les ennemis extérieurs, les rebelles syriens ont détruit leur plus important poste électronique radar d’alerte face à Israël – M-1 – lundi 26 novembre, DEBKAfile rapports exclusivement à partir de ses sources militaires.

Cette station construite par les Russes suivi le décollage des avions de guerre israéliens et l’atterrissage des activités dans les bases aériennes dans le Néguev et Hatzerim dans le sud et les ont suivis jusqu’à la frontière syrienne. L’installation a été conçue pour guider les missiles syriens ciblant n’importe quel point sur la carte israélienne, en phase avec l’air des installations de défense sud de Damas et sur le plateau du Golan. La gamme de radar également couvert les mouvements navales dans les eaux méditerranéennes au large des côtes d’Israël et le Liban.

Sources militaires occidentales dit DEBKAfile que la destruction de cette installation essentielle a aveuglé les deux yeux qui force l’air syrienne, la défense aérienne et des missiles avaient reçu une formation sur Israël. Il a donc paralysé, mais pas complètement démantelé, la capacité de Bachar el-Assad à se faire la guerre contre Israël, la Jordanie et l’Arabie Saoudite.
M-1 radar a aussi balayé toutes les parties de la Jordanie et du nord de l’Arabie Saoudite où l’importante base aérienne de Tabuk est situé. Déployés là-bas en plus de la force Saudi Air sont des chasseurs-bombardiers français prêt à aller à la guerre contre la Syrie.

M-1 a également relayé les données actuelles sur les mouvements militaires israéliens au Hezbollah et aurait été une source essentielle de l’intelligence dans un chiites libanais potentiels offensifs contre l’État juif.
Le dirigeant syrien et ses porte-parole ont souvent menacé depuis le déclenchement de l’insurrection populaire que si Assad avait le dos au mur, l’ensemble du Moyen-Orient serait la proie des flammes, en particulier en Israël.

Au cours des deux derniers jours, les rebelles syriens ont réalisé des gains supplémentaires: Ils ont réussi à capturer des zones contiguës à la frontière jordanienne, à la seule exception de la frontière traversant Ramtha. Ils ont également saisi l’Marj al-Sultan aérien militaire champ au sud-est de Damas et voisins syriens bases de l’armée 4e brigade.
La plupart des hommes de la 82e brigade d’infanterie garde M-1 ont été tués dans les combats, ont fui ou ont été faits prisonniers.

Nos militaires note que, après des sources M-1, le régime d’Assad conserve encore deux stations radar clés: M-2 dans Shanshar au sud de Homs, qui couvre le centre et le nord de la Syrie, et M-3 près de Lattaquié qui garde un œil sur le nord de la région jusqu’à la frontière turque et de la Méditerranée orientale à Chypre.

Les trois stations radar ont été liées au personnel général syrien, l’aviation, la défense aérienne, des missiles et des opérations marine chambres et nourris les données essentielles de renseignement en temps réel nécessaires à la prise de décision au plus haut niveau. Toutefois, la perte de M-1 entrave sérieusement la capacité de l’armée de la Syrie à prendre sur Israël ou en Jordanie.