Aller à…
RSS Feed

Al Jazeera sélectionnée pour le prix Nobel de la paix! Par Amira SOLTANE


«La peine de mort est le prix Nobel des assassins» Citation de Louis-Ferdinand Destouches, dit Céline

Al Jazeera, est la première télévision au monde à avoir été citée parmi les 231 individus et organisations ayant concouru pour le prix Nobel de la paix décerné à Oslo. Ce choix n’est pas fortuit même si sa sélection demeure controversée. C’est vrai que la chaîne qatarie n’est pas favorite mais, l’idée même qu’elle soit sélectionnée parmi des organisations internationales reconnues est une insulte à la vérité, à la paix et surtout à l’histoire. La chaîne qatarie qui était considérée comme la tribune de Ben Laden, il y a quelques années est devenue subitement l’arme médiatique de la politique de propagande des Occidentaux, le défenseur des droits de l’homme et de la justice dans le monde arabe et ailleurs. Comment la chaîne des islamistes et des salafistes est devenue subitement la télévision divinement soutenue par les Américains et les Français. A côté de Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks enfermé à l’ambassade de l’Equateur en Grande-Bretagne pour éviter d’être extradé en Suède, est plus intéressant et logique que la chaîne de télévision qatarie Al Jazeera. Cette chaîne dont les câbles sont entachés de sang et de manipulation, demeure malgré son professionnalisme, un exemple de la désinformation et de la propagande. Même si elle a joué un rôle important dans la révolution de Jasmin en Tunisie, Al Jazeera a raté le virage de la liberté d’expression dans la gestion de la guerre en Libye, et la révolution arabe en Egypte et surtout la guerre civile en Syrie. Al Jazeera est malgré tout devenue un exemple de la puissance des médias dans la déstabilisation d’un pays souverain. Le prix Nobel de la paix a perdu son sens, alors que le monde est en perpétuel mouvement. La paix a changé de camp, elle est devenue la tribune des charlatans et surtout des bourlingueurs. Cette année, la liste a été complétée par l’Union européenne, mais il y a aussi, le militant bélarusse des droits de l’homme Ales Beliaski, actuellement en prison, la Russe Lioudmila Alexeeva (défenseure des droits de l’homme), l’Américain milliardaire Bill Gates (pour sa fondation), le théoricien américain de la révolution non violente Gene Sharp, l’ex-président américain Bill Clinton. Al Jazeera nobélisée ça aurait été la bonne blague de ce prix créé par un homme qui a invité une bombe. Mais finalement le Nobel de 2012, a été attribué à l’Union européenne. C’est une «fuite» de la Télévision publique norvégienne, la décision du comité Nobel a instantanément déclenché une tornade de commentaires médiatiques à travers le monde, dont il ressort une certaine perplexité.

[email protected]  lexpressiondz.com