Aller à…
RSS Feed

Alep : enlèvement de deux évêques orthodoxes


    
                                                         Mar  Grégorios Ibrahim                                                Mgr. Boulos Yazigi

Nous apprenons à l’instant, que les deux Evêques orthodoxes d’Alep

  • Monseigneur Boulos Yazigi, Métropolite grec orthodoxe d’Alep et frère du Patriarche grec orthodoxe d’Antioche, Jean X.
  • Monseigneur Grégorios Hanna Ibrahim, Métropolite syrien-orthodoxe d’Alep et d’Iskandaroun.

ont été enlevés par des éléments de Forsat al-Nosra sur le chemin d’Alep. Mgr. Ibrahim s’était rendu en voiture dans une zone près de la frontière turque tenue par les rebelles pour ramener Mgr. Yazigi qui revenait de Turquie, où il était allé négocier la libération des deux prêtres pris en otage au début du mois de février 2013.

Selon les informations qui nous sont parvenues, tous deux se trouveraient dans la région de Kfar Da’el. Les terroristes ont été identifiés comme étant des combattants « Chichans » *

Les preneurs d’otages ont tué le chauffeur et l’accompagnateur. Que Dieu ait leur âme et leur réserve le place des élus.

Quant aux preneurs d’otages et assassins d’innocents, qu’ils cessent de penser que leur Dieu est un criminel ordonnant de tuer des ….infidèles….Dieu ne peut être comme ils le décrivent et le pensent.

Quant au monde chrétien, il ne peut plus assister placidement à l’assassinat des fragiles, les plus petits de ses frères.

Tout chrétien a le devoir de se mettre sur un chemin de purification intérieure, de rompre avec les systèmes bourgeois en place, avec les instruments de propagande, pour se libérer de tout attachement, afin de pouvoir marcher vers la défense de la foi enseignée par le Christ, et la protection des plus menacés de ses frères en Christ.  Tout le reste n’est que balivernes, mirages et illusions humaines.

Le Veilleur de Ninive.

Une réponse “Alep : enlèvement de deux évêques orthodoxes”

  1. Francenaldo Amorim
    avril 24, 2013 à 2:18

    Qui Dieu les protège, qui ces kidnappeurs soient sages, et voient qui´ils ne sont pas des combattant mais de simples enseignants de la foie chrétienne.