Aller à…
RSS Feed

As-t-on le droit d’utiliser le mot juif sans être traité d’antisémite en France


jean Brière
22/07/2014

Le gouvernement franco israélien obamiste de François Hollande prétend envoyer en prison ceux qui osent exprimer leur haine de l’armée des colons qui veulent faire eretz israel un état peuplé de purs juifs et d’où les goys arabes seraient chassés ou exterminés comme les ,indiens d’Amérique du nord .

Voyez les visages déformés par la haine des colons juifs contre les Arabes on va nous dire que c’est de l’amour ?

As-t-on le droit d’utiliser le mot juif sans être traité d’antisémite en France et trainé devant les tribunaux?
je dis juif car il faut appeler un chat un chat et que l’état colonial israélien se proclame état juif

As-t-on le droit de citer l’ancien testament sans se faire traiter d’antisémite et affirmer que l’ancien testament des chrétiens est un livre hautement criminel ?

Depuis le vote de la knesset de la loi du retour toute personne qui se considère comme juive (‘ DSK qui est certainement aussi athée que moi se dit juif parce qu né de mére juive) ce qui pose question concernant la définition du juif.)

Fait que tout juif de par le monde est d’abord citoyen israélien. Les organisations représentant l’état juif en France licra crif , b’nai brith ( enfants de l’alliancee , antidefeamation league n’ont de’ cesse de terroriser la minorité israélienne en France par la menace antisémite et qu’ils doivent rejoindre leur patrie israél , tout juif en France qui dénonce israél est un traitre. Dans ces conditions Peut être 80 %de cette minorité soutien comme le gouvrenement socialiste pour les crimes de guerre de tsahal. Combien de franco israélien vont en Israel faire le coup de feu contre les » terroristes » Palestiens. Sérieusement qui importe en France le conflit palestinien ?. Nous ne sommes plus en 1930 l’antisémitisme raciste biologique hitlérien est du passé . Les 20 millons de juifs de la planéte si l’on juge de leur rôle en Amérique et en France n’ont guére le droit de se considérer comme des victimes