Aller à…
RSS Feed

Aveu d’un jihadiste Tunisien : l’ASL grouille de bandits.


 
 

En Tunisie, les aveux d’un milicien salafiste tunisien de retour de  Syrie ont révélé des vérités pas tout à fait nouvelles sur la milice de l’Armée syrienne libre (ASL) lesquelles peuvent constituer une nouveauté pour les Tunisiens. Ce n’est que dernièrement que les médias se sont mis à révéler la réalité de ce qui se passe en Syrie.  

Dans un reportage diffusé par la télévision Tunisienne, Abou Zeid le tunisien, qui s’est rendu en Syrie via la Libye puis la Turquie depuis 8 mois, indique que la plupart des membres de cette milice ne sont que des bandits et des pilleurs. Il révèle que ces miliciens ne se ménagent pas pour dérober tout ce qu’ils veulent,  appartements,voitures,racket, ceci en taxant leur possesseurs d’être des « chabbihas du régime ».

Sur fond d’image le montrant dans plusieurs endroits en Syrie, ou en train de fredonner des chants révolutionnaires ou religieux, il assure que les miliciens de ces bandes présentés dans les médias comme étant les symboles de la révolution sont approvisionnés en grandes quantités d’armements qu’ils revendent à destination de  l’Irak et d’autres pays. Selon lui, même ceux qui apportent de l’argent des Qataris ne sont que des intermédiaires qui volent une grande partie de cet argent et le placent dans des comptes bancaires en Turquie.

Abou Zeid indique que les miliciens étrangers, dont les Tunisiens, dispersés dans  différentes régions syriennes sont placés par les chefs de milices en premières lignes des batailles pour qu’ils soient les premiers à mourir. Certains d’entre eux ont même été livrés par des miliciens de l’ASL aux autorités syriennes en échange de sommes d’argent.

«  Alors qu’on combattait pour eux, certains jouaient aux cartes et se promenaient dans les positions arrières », assure-t-il,tout en déconseillant aux jeunes tunisiens de se rendre en Syrie pour laisser faire les syriens eux-mêmes.