Aller à…
RSS Feed

Bachar al-Assad, le lion de Damas, et l’inexorable et irréfragable défaite de l’Empire.


Publié le 6 juin 2013

Allain Jules

 

Soldats syriens à Qusseir

Soldats syriens à Qusseir, hier, 05-06-2013

Alors que Poutine a affirmé et réaffirmé que toute tentative de recours à la force en Syrie est vouée à l’échec, Fafa le chimique soporifique, les médias dominants français et le Gouvernement anglais, lui essentiellement, car, leurs médias sont plus objectifs, sont dans une dynamique qui ressemble plus à un poker menteur qu’autre chose. Face à la Russie, ils ne leur reste que des discours creux, crasses, morbides et mortifères. Ils n’ont pas/plus, les moyens de leur politique.

A Al-Qusseir, la défaite de l’Empire a été fulgurante. Près de 1000 terroristes ont été liquidés, des centaines arrêtés sans compter les blessés qui n’ont pas pu s’échapper, plus d’un milliers, blessés au combat. Dans le lot, de nombreux chefs terroristes, de nombreux étrangers qui ne reverront plus jamais leurs familles. Attention, les survivant risque, demain, de demander des comptes à l’Empire. Parce que, avec la victoire du lion de Damas qui se dessine, que vont-ils devenir ?

Ce matin, sur Europe 1, Jean-Pierre Elkabbach recevait l’ambassadeur britannique en France. A mourir de rire ou de tristesse. La défaite est terrible et, ces gens veulent créer des histoires rocambolesques alors qu’ils ne peuvent rien faire. Oui, le vrai combat, la vrie lutte contre le terroriste se déroule en Syrie. Mais, que vont dire ces gens dans les semaines à venir ? Parce que, après Qusseir, cap maintenant sur Alep. Rira bien qui rira le dernier. Assad avait promis la victoire, elle arrive lentement mais surement…

Soldats syriens à Homs, le 05/06/2013

Soldats syriens à Homs, le 05/06/2013