Aller à…
RSS Feed

BHL et l’éthique journalistique (sic)


Lorsque BHL parle d’éthique, on peut se demander ce que signifie ce mot dans la bouche de ce guerrier qui a contribué et continue à contribuer à mettre le Moyen-Orient à feu et à sang.

ginette

 

Lundi 24 septembre 2012
par Simone Lafleuriel Zakri
 
Pour vous faire rire une peu en fait j’avais BHL-le Point ! ben oui. BHL !
Figurez-vous que Botul fulmine ..(il est à Bagdad ?).
Il fulmine à cause de nos médias minables et leurs journalistes sans aucun respect de l’éthique de leur métier : des minables, « légers, aveugles et incapables de la moindre autocritique « .
Oui, oui et comme nous,BHL n’a que mépris pour les médias et leurs agents : les nôtres, ceux que l’on n’aime pas, qu’on déteste même et qu’on méprise comme d’ailleurs les méprise BHL qui en éructe dans son Bloc Notes du Point. Mais je vous dirai à la fin pour quelle raison on se retrouve – BHL et nous : Info Syrie – enfin dans la même détestation des journalistes actuels.

Adonc, ce que BHL remarque avec tristesse et amertume, c’est  » qu’une désinformation et manipulation lâchées dans les médias, sont aussitôt reprises par tout « le reste de la presse, puis les radios, puis les télés du monde entier » !…
 Puis « suivent ces analyses débiles » de nos medias… et voilà que la PRESSE se rend compte qu’elle a raconté n’importe quoi,   » découvrant qu’elle a repris en boucle, sans l’ombre d’une vérification, mais en donnant un écho planétaire à un simple écho, les dires d’un manipulateur, une construction mensongère, un montage…  » !
 
 Plus loin,BHL en grand pétard s »interroge : « où sont les démonteurs? » (démenteurs serait mieux ! )..
Où sont les médias spécialisés dans la contre enquête, la contre information « ?
 « Qui de ces journaleux « fera le l’histoire de ce piège où les journalistes d’agences, suivis par la presse du monde entier, se sont laissés prendre avec une incroyable légéreté, se sont laissés emportés dans un emballement collectif ..dans une histoire des plus grossières « .

Bref, vous avez compris, BHL désigne dans sa dénonciation le manipulateur patron d’OSDH, la désinformation de notre Monde quotidien (ex : les armes de destruction massive inventées par Bush en Irak ou moins destructive, l’affaire de la dame lesbienne syrienne -invention d’un rigolo américain qui remplit des pages entières Société ou International des journaux dont ce Monde qui ne s’excusa jamais, puis les mensonges et montages innombrables des télés, à la tête desquelles France 24, par journaleux embedded, intervenants aux ordres régulièrement convoqués pour baver où il leur était conseillé,etc…Sans oublier les interventions récurrentes de ces « spécialistes de la Syrie » mais déjà disparues à la trappe.

Hélas non, BHL n’a rien contre l’anonyme OSDH.Celui là est bien dans le rôle qu’il faut, y compris à l’AFP, Reuters, etc… ! BHL se plaint du seul montage létal fait au sujet de ce film qui pointait au début Israël comme responsable du chaos qui suivit.
 Chantilly bien montée par ces mêmes médias et acteurs de l’information pipée qui s’acharnent sur la Syrie et, c’est bien vrai, diffusé par nos médias-les-yeux-fermés , et qui laissent s’étendre l’incendie né de la manipulation de fous illuminés. Mais il oublie de dénoncer ces politicards avides et cyniques dont ces Bush etClinton et leurs clones envieux  ; les Sarkozy, Hollande et autres ,qui manipulent, partout, ces innombrables pantins journaleux, font un rempart épais au travail de ceux qui ont encore une éthique, et se rengorgent d’être de la claque admirative et servile de ces gens de « peu »de pouvoir quand ils ont, comme l’explique notre BHL,  » le devoir de contrôler et d’éteindre ces mortels incendies et la charge d’informer l’opinion mondiale et d’élever l’esprit publique » !

Pour l’habituelle et hautaine leçon de morale administrée par le Pére fouettard BHL à ses serviteurs, le mème cynique deux poids deux mesures…On peut quand même en rigoler pour changer ! !