Aller à…
RSS Feed

BRICS – Sommet de Durban : Le Verbatim de la déclaration et du plan d’action d’eThekwini .


Mercredi 27 mars 2013
 
Si le sommet des BRICS qui s’est tenu à Durban n’a pas rempli toutes ses promesses au sujet de la constitution d’une  » banque des BRICS  » , il n’en reste pas moins que ce projet avance et se réalisera .

Les éditoriaux rageurs et haineux des petits plumitifs et analystes stipendiés de la presse Française [ Le Monde [ lien ] et [ lien ]  , Les Echos[ lien ]  ] et internationale [ FT ,] sont là pour témoigner que cette organisation s’impose de plus en plus sur la scéne internationale.

 Au delà des éditoriaux et des depêches , seul un document est là pour permettre de juger sur pièces : La déclaration et le plan d’action d’ eThekwini .[ lien ]  ainsi que les accords signés .

 1- Le BRICS a manifesté sa volonté de mettre un frein au nouvel impérialisme Occidental en Afrique par une aide économique au développement des infrastructures régionales . [ lien ]L’accord sur la coopération nucléaire Russie-Afrique du Sud montre la voie[ lien ] , [ lien ] et il est regretable par exemple que le Sénégal ait renoncé à son projet de centrale nucléaire flottante , non pas à la suite de l’accident de Fukushima pour des préoccupations environnementales mais bien sous la pression du gouvernement français qui veut y promouvoir le projet Flexblue .

 2- Le BRICS considére que seule la déclaration de Genève [ lien ] peut constituer une base pour la résolution du conflit en Syrie et en aucune manière une militarisation accrue du conflit , par exemple par un armement des terroristes islamistes .Le communiqué s’il apelle les deux parties , mises sur le même plan , à faciliter l’accés de l’aide humanitaire  aux zones de conflit réafirme l’intégrité territoriale de la Syrie . Ce principe de l’intégrité territoriale Syrienne exclut toute intervention humano-militariste à partir de la Jordanie et de la Turquie .  C’est une rebuffade de plus pour la  » diplomatie  » fabiusienne et celle des kleptocraties pétrogazières du Golfe  . C’est la réponse à la demande d’aide du gouvernement syrien au groupe des BRICS .

 Les tentatives d’organiser une mutinerie du groupe  Inde , Brésil et Afrique du Sud  contre l’  Axe Moscou-Pékin au sein des BRICS sur le dossier syrien ont échouées . Que ce soit celle de la Brookings Institution [ Lien ] ou celle des centres analytiques Etasuno-Quataris [ lien ] [ lien ] .

3- Le BRICS s’oppose à toute action militaire contre l’ Iran.

5th BRICS Summit – eThekwini Declaration and Action Plan – Sur le site du bureau de presse du Gouvernement Indien .http://pib.nic.in/newsite/erelease.aspx?relid=94317

 

 

Coup d'Etat en Centrafrique: cesser les violences (BRICS)