Aller à…
RSS Feed

« Briser le silence »: le Jihad met à exécution ses menaces contre « Israël »


« Briser le silence »: le Jihad met à exécution ses menaces contre « Israël »
13-03-2014

Le mouvement de résistance palestinien le Jihad islamique a mis à exécution ses menaces à l’encontre d’« Israël ».

Dans le cadre d’une opération baptisée : « Briser le silence », plus de 130 roquettes se sont abattus mercredi sur les colonies du sud de l’entité sioniste.

Cette opération constitue une riposte à l’assassinat de trois combattants du Jihad islamique, abattus mardi dans un raid israélien.

Échec des renseignements israéliens

Le Yediot Aharonot a rapporté que les autorités d’occupation ont ouvert une enquête pour s’enquérir des raisons de l’échec des renseignements israéliens dans l’anticipation des tirs de roquettes. Cette opération (tirs de roquettes) n’a duré qu’une vingtaine de minutes.

Pour les médias israéliens, les services de renseignements israéliens ont échoué à intercepter les communications et les mouvements des membres du Jihad.

Des milliers d’Israéliens habitant la région ont dû se réfugier dans les abris, selon l’armée d’occupation israélienne.

Inefficacité du dôme de fer

Selon les israéliens, il s’agit de la plus importante attaque à la roquette de la bande de Gaza depuis la dernière guerre contre cette enclave palestinienne (14-21 novembre 2012).

Le dôme de fer a donc une nouvelle fois montré son inefficacité face aux roquettes tirées depuis Gaza.

De l’aveu des médias sionistes 90 de ces roquettes ont échappé au système de défense anti-missile dôme de fer !

Cette nouvelle performance palestinienne tombe au lendemain d’une autre, celle de la capture par les combattants du jihad islamique d’un drone sioniste.

Le Jihad menace de viser des colonies plus lointaines

«Les Brigades Al-Qods, branche armée du Jihad, ont riposté à la violation des forces d’occupation de la trêve en cours à Gaza par une salve de roquettes», a affirmé le Jihad, en allusion à l’assassinat mardi de trois résistants du Jihad.

« Le Jihad islamique ne souhaitait pas une escalade, mais les forces d’occupation ont commis de nombreuses violations de la trêve (depuis novembre 2012, NDLR), au point de renier leur engagement de cesser leur politique d’assassinats », a déclaré un porte-parole du mouvement, Daoud Chihab, en référence à des attaques contre des dirigeants palestiniens depuis le début de l’année.

Le Jihad a dans ce contexte menacé d’ « étendre les tirs de ses roquettes sur des colonies plus lointaines, si les forces d’occupation israéliennes poursuivent leur agression contre Gaza ».

« Les Brigades Al-Qods se sont engagées à respecter la trêve mais elle doit être respectée au même titre par l’ennemi », selon un communiqué publié mercredi soir.

Ramadan Challah

Dans ce contexte, le secrétaire général du Jihad islamique, Ramadan Abdallah Challah, a affirmé que « le Jihad révèlera ses capacités dans le domaine des missiles face aux agressions israéliennes ».

Dans un entretien avec la télévision iranienne, M.Challah a affirmé que « la résistance est prête à riposter d’une façon plus ferme en visant des colonies lointaines ».

M.Chalah a précisé que les roquettes tirées au sud de l’entité sioniste ne sont qu’ »une petite riposte face aux violations indéterminées de l’entité sioniste ».

Réactions israélienne, britannique et américaine

Surpris par le nombre de roquettes abattus au sud de l’entité sioniste, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a promis de « continuer à frapper ceux qui veulent nous faire du mal », déclarant qu’ « Israël » « agirait contre eux de manière très forte », selon un de ses porte-parole.

Plus tôt, le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman a annoncé vouloir une « réoccupation entière de la bande de Gaza » après le tir de plus de 100 roquettes.

En visite officielle en « Israël » pour la première fois en tant que Premier ministre britannique, David Cameron s’est allié aux cotés des agressions israéliennes. Il a « totalement condamné les attaques de Gaza », les qualifiant de « barbares », sans pour autant évoquer les raids israéliens ayant précédé les tirs de roquettes palestiniennes.

Le département d’État américain a sans surprise condamné les tirs de roquettes, qualifiées d' »attaques terroristes » et réaffirmant « le droit d’Israël à se défendre ».
Israël menace de « réoccuper » Gaza après la pluie de roquettes du Jihad islamique 12/03/2014
Israël menace de « réoccuper » Gaza après la pluie de roquettes du Jihad islamiqueLe groupe radical palestinien Jihad islamique a tiré mercredi une cinquantaine de roquettes sur Israël en représailles à la mort de trois de ses combattants dans un raid israélien.
Il s’agit de « la plus grande attaque contre Israël depuis l’opération Pilier de défense » (14-21 novembre 2012) dans le territoire palestinien gouverné par le mouvement islamiste Hamas, a souligné l’armée israélienne. « On a passé la barre des 50 et ils continuent à tirer », a affirmé à l’AFP une source de sécurité israélienne, soit davantage en une journée que le bilan cumulé depuis le début de l’année.
Des milliers d’Israéliens habitant la région ont dû se réfugier dans les abris, selon l’armée israélienne, affirmant que le Hamas était « responsable des attaques venant de la bande de Gaza ». Aucun blessé n’a été signalé dans l’immédiat.

Trois roquettes interceptées « Le Jihad islamique ne souhaitait pas une escalade, mais Israël a commis de nombreuses violations de la trêve, au point de renier son engagement de cesser sa politique d’assassinats », a déclaré à l’AFP un porte-parole du mouvement, Daoud Chihab, en référence à la reprise des liquidations depuis le début de l’année.

« Les Brigades Al-Qods ont riposté à l’agression par une salve de roquettes », a affirmé dans un communiqué la branche armée du Jihad islamique, assurant en avoir lancé plus de 90.
Trois roquettes ont été interceptées par le système de défense antimissiles Iron Dome, selon l’armée israélienne.
« Nous faisons porter à l’occupant la responsabilité de l’escalade et mettons en garde contre les conséquences », a pour sa part indiqué dans un communiqué Ihab al-Ghussein, porte-parole du gouvernement du Hamas, affirmant « le droit du peuple palestinien à se défendre ».

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a menacé d’une riposte ferme à cette salve. Il a promis de « continuer à frapper ceux qui veulent nous faire du mal », assurant qu’Israël « agirait contre eux de manière très forte », selon un de ses porte-parole.

Menace de « réoccupation » Le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman a prôné dans une déclaration à la télévision « la réoccupation entière de la bande de Gaza », évacuée unilatéralement par Israël en 2005 et tombée aux mains du Hamas en juin 2007. « Après une attaque comme celle là, il n’y a pas d’autre alternative qu’une réoccupation complète de la bande de Gaza en entier », a déclaré à la télévision M. Lieberman, chef d’un parti ultranationaliste.

Trois combattants du Jihad islamique ont été tués mardi par un raid aérien israélien dans le sud de la bande de Gaza après avoir tiré au mortier sur des troupes israéliennes à la frontière.

Le porte-parole des Brigades Al-Qods, Abou Ahmad avait prévenu que « toutes les options étaient ouvertes ». « Les Brigades Al-Qods ne renoncent pas à la trêve (avec Israël, en vigueur depuis novembre 2012, Ndlr) mais ont le droit de riposter à l’agression sioniste au moment et à l’endroit adéquats », avait-il affirmé dans un communiqué.
Des dizaines de combattants du Jihad islamique ont participé aux funérailles, qui ont rassemblé plusieurs milliers de personnes, aux cris de « vengeance ».

Dans un récent rapport dont l’AFP a obtenu copie, les chefs de mission de l’Union européenne (UE) à Jérusalem-Est et à Ramallah soulignent que « le Jihad islamique en Palestine continue à représenter la menace interne la plus puissante pour le Hamas, à la fois politiquement et militairement », grâce notamment à la poursuite du financement iranien.
http://www.lorientlejour.com/article/858486/israel-menace-de-reoccuper-gaza-apres-la-pluie-de-roquettes-du-jihad-islamique.html

Israël mène des raids contre la bande de Gaza
13/03/2014

© AFP 2014 Ahmad Gharabli
TEL AVIV, 13 mars – RIA Novosti
Les forces aériennes israéliennes ont attaqué 29 cibles dans la bande de Gaza en représailles à des tirs de roquettes palestiniennes, a annoncé le porte-parole du premier ministre israélien Ofir Gendelman.
« L’armée de l’air d’Israël a frappé 29 sites terroristes situés dans la bande de Gaza en riposte à un tir de roquettes perpétré par le Jihad islamique », a fait savoir M.Gendelman via son compte Twitter.
Selon les militaires israéliens, 42 roquettes palestiniennes ont atteint le territoire de l’État hébreu, dont au moins 8 sont tombées dans des localités du sud d’Israël. Trois roquettes ont été interceptées par des batteries antimissiles Iron Dome. Aucune victime ni dégât majeur n’a été constaté.
Le mouvement radical palestinien Jihad islamique a par la suite revendiqué l’attaque.
30 raids nocturnes, Pères et Netanhayu menacent encore Gaza 13/03/2014
30 raids nocturnes, Pères et Netanhayu menacent encore Gaza
Le président israélien, Shimon Pères, a déclaré que la responsabilité du lancement des missiles sur les villes israéliennes est assumée par Hamas, affirmant que « la riposte interviendra en ouvrant le feu sur Hamas, si le lancement des missiles palestiniens se poursuit ».

« Pères a affirmé qu’al-Jihad al-Islami lance des missiles avec le soutien du mouvement Hamas », rapporte felesteen.ps, citant le site « Colons 7 ».

Par ailleurs, le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, a critiqué les déclarations du président de l’autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, qui a appelé a cesser l’escalade israélienne dans la bande de Gaza. « Abou Mazen n’a pas dénoncé le lancement des missiles, mais a condamné les frappes lancées contre la plateforme de lancement », a dit Netanyahu, selon la radio israélienne, cité par le site arabs48.

Netanyahu a lancé de vives menaces aux factions de la résistance à Gaza : « la politique d’Israël est claire, nous frappons ce qui essaie de nous frapper, et nous ripostons avec une force ascendante contre toute tentative de troubler la joie de notre fête ». « Le lancement des missiles ne sera pas gratuit. Il est préférable qu’ils comprennent qu’ils ont affaire à un gouvernement vigoureux et une armée forte », a fulminé Netanyahu.

Le président palestinien, Mahmoud Abbas, a demandé jeudi de cesser l’escalade militaire israélienne à Gaza, selon le porte-parole de la présidence, Nabil Abou Roudaïna. « Abbas demande l’arrêt de l’escalade militaire israélienne contre la bande de Gaza sous embargo », a déclaré Abou Roudeïna dans un communiqué, relayé par l’agence de presse officielle.

Israël a déclenché dans la nuit près de 30 raids aériens sur Gaza en riposte au lancement du mouvement d’al-Jihad al-Islami de plus de 50 missiles sur le sud de l’État hébreu.
http://www.gnet.tn/revue-de-presse-internationale/30-raids-nocturnes-peres-et-netanhayu-menacent-encore-gaza/id-menu-957.html