Aller à…
RSS Feed

Révélations du GIdiste tunisien hier à la TV tunisienne et syrienne


Révélations du GIdiste tunisien hier à la TV tunisienne et syrienne

Hier la télévision syrienne a repris une émission de la télévision tunisienne dans laquelle un GIdiste tunisien (Abu Qusay du Liwa des Ababiles dans la région d’Alep) racontait en direct tout sur tout. Il a donné es noms des parlementaires bahrénis et kowétiens qui finançaient les opérations et d’autres encore. Il a déclaré qu’il était personnellement chargé du ciblage (avec des obus) de mosquées (portant des noms sunnites) pour ensuite faire accuser les chiites/alaouites et donc le président syrien. Pire encore, il a dit qu’il écrivait ensuite des slogans sur les murs comme « La ilah-illa Bashar » (Il n’y a de dieu que Bachar)[c’est à dire le blasphème total, le sommet de la mécréance: adorer non pas un Veau en or mais un bashar en chair et en os] qui font fait le tour de la planète vidéo et dont on a même entendu les potins correspondants dans les cafés de la la ville proche d’ici (à la campagne).

Pour la question générale du communisme, tu nous as déjà informé de ta position et on la comprend très bien mais pratiquement les seuls Saints de référence à qui on se vouer aujourd’hui en 2014, avec toutes ces affaires « compliquées » (comme la Libye, la Syrie, l’Ukraine, etc.), sont communistes ou assimilés à des communistes (comme le pauvre Maduro au Venezuela attaqué par les bourgeois de Caracas et de Washington).

Et si la chute de l’Union soviétique était en fait une opportunité historique (comme disent les hindouistes – mais aussi les Masaï en Afrique qui disent « Merci » quand un malheur leur tombe sur la tête) pour « rebondir » et prendre ainsi en compte, dans la société communiste future, des problèmes insoupçonnés jusqu’alors par tous les groupes qui ont fait l’expérience de sa première phase, le socialisme (PARENTHESE: de toute façon, même si on devait comparer stupidement et arithmétiquement, « les morts causés par le communisme » sont en nombre des millions ou milliers de fois inférieurs à ceux du capitalisme. Pour ne pas aller très loin, le million de Rwandais ou, ici, les 200 immolés en Tunisie, ce n’est pas le communisme, mais le système capitaliste mondial qui en est la cause).

C’est aussi vrai (la question du « rebond ») pour la Jamahiriya libertaire qui, quand elle renaîtra bientôt, sera plus forte parce qu’elle saura comment éviter le coup qu’on lui a fait en février 2011. Voilà pourquoi il reste de l’espoir dans ce monde affreux et qu’il faut continuer à lutter: et si on ne veut pas l’appeler « communisme », rien qu’au nom de « l’égalité sur les visages », comme dans la belle chanson portugaise de la révolution des Œillets (pacifique comme celle de Gaddafi en 1969).

Les Pacifistes de Tunis

Méga site interactif et convivial en couleurs : http://bit.ly/yd15JY

??? ????: ??????? ???? ?????? ? ??????? ?????? ??? ????? ?????? ??? ???? ????? ?????? ??????…

Des Tunisiens se rendent en Syrie pour accomplir le Jihad en soutien à l’armée arabe syrienne

« Enfin, en d’autres continents et d’autres civilisations, non-occidentales, d’autres révolutions, en Asie et en Afrique, … peuvent aider l’Occident à prendre conscience de ce qu’est une véritable révolution changeant à la fois les institutions et les hommes. Une révolution est d’abord, pour une société, ce qu’une conversion est pour l’individu: changer le but et le sens de la vie. »

Roger Garaudy, Comment l’homme devint humain, Ed J.A, p. 327-332