Aller à…
RSS Feed

Colonel Asher Ben-Lulu:« Les prochaines guerres d’Israël seront plus dangereuses… »


Mardi 17 décembre 2013

Revue de presse : Maariv, quotidien israélien, cité par Médiarama (16.12/13)*

Le commandant de la Brigade Kfir de l’armée (israélienne), le colonel Asher Ben-Lulu, a estimé que les prochaines guerres d’Israël seront plus dangereuses car elles seront caractérisées par une guérilla et des opérations offensives à partir de régions résidentielles et ne mettront pas à contribution les colonnes de blindés. Selon lui, la guerre est inéluctable et le Hezbollah est l’ennemi le plus intelligent face à Israël, aussi bien au niveau des renseignements que des méthodes et de la doctrine de combat. Et le colonel d’ajouter: « L’ennemi, plus particulièrement le Hezbollah et les organisations ennemies, savent que l’armée et l’aviation israélienne ont la suprématie, en plus de la supériorité au niveau des renseignements, de la puissance de feu, de la précision de tir et de la manœuvre. Le Hezbollah et les organisations terroristes vont, par conséquent, se mettre à l’abri dans les zones résidentielles et vont limiter l’utilisation des télécommunications. Ils tenteront de se battre à partir de bases souterraines pour enrayer notre suprématie, ce qui poussera l’armée (israélienne) à déployer des forces supplémentaires sur le champ de bataille pour prendre le contrôle des villages et des régions d’où sont tirées les roquettes ».

« Le Hezbollah est un ennemi intelligent », a ajouté le colonel Ben-lulu. « Il dispose d’un réseau de tunnels souterrains, de combattants aguerris et de moyens de combat très sophistiqués. Le Hamas essaie d’imiter le Hezbollah mais il n’a pas atteint les mêmes capacités au niveau des moyens militaires, des combattants ou des méthodes de combat. Aussi, est-il nécessaire de se préparer à affronter le pire scénario et le plus compliqué ».

Le commandant de la Brigade Kfir a déclaré que l’entrainement de l’armée israélienne comprend des opérations d’infiltration derrière les lignes ennemies pour lui infliger les plus lourdes pertes possibles. « C’est l’infanterie qui apportera la valeur ajoutée de par ses capacités à arriver aux endroits les plus inattendus », a-t-il conclu.

*http://gallery.mailchimp.com/fdeacba4fa4c5ec4d8ce5787c/files/Mediarama_483.pdf