Aller à…
RSS Feed

Comment le général martyr Soleimani a acheminé des armes aux Palestiniens



Publié par Jean-Pierre | 2 Jan 2021 | Palestine | 0 |
Comment le général martyr Soleimani a acheminé des armes aux Palestiniens

Le Hezbollah a érigé une statue du général martyr Qassem Soleimani surplombant
la Palestine occupée au sud du Liban en février 2020
Par Leila Mazboudi

Impossible n’est pas Soleimani. Ceci s’illustre parfaitement avec l’acheminement des armements pour les résistants palestiniens. L’une des tâches les plus difficiles de toutes celles que l’ex-chef de la force al-Qods le général iranien a dû expérimenter. Tous les régions palestiniennes, que ce soit la bande de Gaza ou la Cisjordanie occupée étant presque hermétiquement assiégées par ‘Israël » ou par l’Égypte.

Chaque fois que les Israéliens lui obstruaient une voie, le général iranien savait en trouver une autre.
Des navires et des armes

Dans un premier temps, deux ans après avoir pris la direction de la force d’élite al-Qods pour les opérations à l’étranger, alors que la seconde intifada battait son plein, il s’est mis à envoyer des navires d’armements vers la bande de Gaza et la Cisjordanie occupée. Il en a envoyé dix, a révélé le secrétaire général du mouvement de résistance palestinien Jihad islamique de Palestine, Ziad Nakhalé.

L’un d’entre eux, Karina A a été intercepté en 2002 par l’occupation israélienne avant qu’il n’arrive à destination.
Selon Anis Naccache, un expert libanais et directeur du réseau Amane pour les recherches et les études stratégiques « Les deux martyrs Soleimani et Imad Moughniyeh (le chef militaire du Hezbollah) ont tous les deux supervisé en personne le chargement du navire Karen A par des armes pour soutenir l’ex-leader palestinien Yasser Arafat ».

Transportant 54 tonnes d’équipements militaires et de munitions, le navire avait été découvert en janvier 2002 par l’armée d’occupation israélienne après l’interception par les renseignements israéliens et américains de contacts téléphoniques entre un officier du Fatah et un dirigeant du Hezbollah qui entretenaient des liens avec l’Autorité palestinienne, et après une recherche en mer de deux mois, selon le Yediot Ahronot. Israël avait accusé le leader palestinien historique Yasser Arafat de l’avoir en personne commandité à l’Iran.

En 2011, avec la découverte par Israël d’un autre navire, le Victoria, les experts sécuritaires israéliens étaient persuadés qu’en échange de chaque navire intercepté en mer, l’Iran, la Syrie et le Hamas en faisaient passer des dizaines.
Des tunnels et des armes

A partir de 2006, le général Soleimani s’est mis à chercher en même temps d’autres moyens pour faire passer des armes aux résistants palestiniens.
Ce fut celui des tunnels souterrains. Le Hamas ayant à partir de cette date construit un réseau pour pallier à la fermeture régulières des passages qui reliaient la bande de Gaza à la Palestine occupée, et à l’Égypte.

Lors de l’interview réalisée par la télévision libanaise al-Mayadeen Tv, le secrétaire général du Hezbollah sayed Hassan Nasrallah avait dévoilé pour la première fois que les missiles antichar Kornet avaient été acheminés par le général Soleimani vers la bande de Gaza. Ces roquettes antichars qui ont fait leurs preuves pendant la guerre israélienne contre le Liban en 2006, en détruisant ou en mettant hors d’état de nuire quelque 50 mirkavas israéliens au sud du Liban, auraient dû a fortiori emprunté ces tunnels.

Selon le rédacteur en chef du journal en ligne arabophone ar-Ray al-Yaoum, Abdel Bari Atwane, le Caire avait fermé les yeux sur de nombreuses expéditions d’armements qui arrivaient du Soudan, en passant par la Libye puis le Sinaï jusque dans la bande de Gaza.

Un autre journaliste palestinien et expert des questions israéliennes Hassan Lafi, a pour sa part indiqué qu’Israël parle d’un transfert d’armes de l’Iran au Yémen en passant par le Soudan puis le Sinaï, pour être ensuite acheminé via les tunnels dans la bande de Gaza.
Entrainer les combattants

En outre, Soleimani a œuvré pour entrainer et former les combattants palestiniens.

Un dirigeant de la résistance palestinienne, le vice-secrétaire général du Front populaire pour la libération de la Palestine (FPLP) le général Abou Ahmad Fouad, a révélé que les différentes factions de la résistance palestinienne ont été formées en Syrie, en Iran et chez le Hezbollah.
« La plupart des factions de la résistance palestinienne avaient des camps d’entrainement en Syrie», a-t-il ajouté.

Selon lui, l’ancien chef des renseignements égyptiens Omar Soleimane avait fermé les yeux sur les groupes qui sortaient de Gaza pour s’entrainer en Iran et en Syrie. Celui-ci est mort subitement aux États-Unis le 19 juillet 2012, lors d’examens médicaux.
Les plans de fabrication des missiles

Rappelant à cet égard que le martyr Qassem Soleimani assurait que la lutte armée était le seul moyen de la libération, il rapporte qu’il lui avait fait part de sa disposition à soutenir les Palestiniens d’une manière absolue et à leur transférer l’expérience de fabrication et de sophistication des missiles vers Gaza.

Il semble qu’il ait eu cette idée ingénieuse en raison de la campagne menée par Israël, de concert avec l’Égypte pour éliminer ces tunnels.

« Soleimani a transmis les plans de fabrication des roquettes et des missiles pour qu’ils les fabriquent eux-mêmes », a pour sa part confirmé le secrétaire général du Jihad islamique Ziad Nakhalé.

La semaine passée et pour la première fois, les combattants des différentes factions de la résistance palestinienne ont effectué dans la bande de Gaza des manœuvres conjointes baptisées Al-Roukn al-Chadid, au cours desquelles des tests ont été entres autres effectués sur des missiles de 100 km de portée qu’ils ont fabriqués eux-mêmes. De même pour les drones qui ont survolé l’espace aérien de Gaza lors des exercices.

Selon le responsable du Jihad islamique, toutes les unités de génie de fabrication ont été formées en Iran, que ce soit celles du Hamas ou du jihad islamique.
« Par la suite nous avons eu nos propres unités de formation et d’entrainement d’ingénieurs et d’expert qui entrainent leurs compères », a-t-il ajouté, assurant que résistance palestinienne détient des milliers de roquettes et de missiles.

Saluant la mémoire du martyr Soleimani qui selon lui a transféré des armes « d’une manière presque miraculeuse » vers la bande de Gaza assiégée, il a conclu: mêmes les miracles pour lui n’avaient pas de limites.

Sources: Al-Mayadeen TV, Al-Quds al-Arabi, médias israéliens,…

Source : Al Manar
https://french.almanar.com.lb/…

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x