Aller à…
RSS Feed

Journal de résistance : l’actualité de la semaine rapportée et analysée par Ayssar Midani


Publié par: brahimle: 25 novembre, 2020Dans: A La Une, ACCEUIL, Actualité, Actualité_Moyen_Orient
Imprimer Email

– Ayssar Midani

Dans son 93e rapport de situation, Ayssar Midani commente le climat de violence qui accompagne les élections aux USA. Une campagne qui a montré au monde le vrai visage de la démocratie américaine : insultes, diffamation, fraude, menace de guerre, mode électoral digne d’une république bananière. « On est en droit de se demander, dit-elle, si c’est cela la démocratie que ce pays prétend enseigner voire exporter par la force à nos pays et aux pays du monde? L’exemple ne soulève pas l’enthousiasme, le moins qu’on puisse dire ! surtout que nous voilà en phase de comptage et recomptage et le candidat sortant n’accepte pas le résultat et d’ici fin janvier fera son possible pour bien embêter le président élu. Tout y sera, procès, accusations de fraude comptage..etc. » Dans son 93e rapport de situation, Ayssar Midani commente le climat de violence qui accompagne les élections aux USA. Une campagne qui a montré au monde le vrai visage de la démocratie américaine : insultes, diffamation, fraude, menace de guerre, mode électoral digne d’une république bananière. « On est en droit de se demander, dit-elle, si c’est cela la démocratie que ce pays prétend enseigner, voire exporter par la force à nos pays et aux pays du monde? L’exemple ne soulève pas l’enthousiasme, le moins qu’on puisse dire ! surtout que nous voilà en phase de comptage et recomptage et le candidat sortant n’accepte pas le résultat et d’ici fin janvier fera son tout possible pour bien embêter le président élu. Tout y sera, procès, accusations de fraude comptage..etc. »

– Le chef d’État syrien, Bachar al-Assad, lors d’une allocution par visioconférence à la conférence sur le retour des réfugiés à Damas, le 11 novembre 2020. Sana

Est-ce le présage, à la lumière des violences dans les rues, d’une guerre civile larvée qui commence?
Pour Ayssar Midani, le soutien indéfectible des deux candidats à Israël ne changera rien pour la Syrie.
En Palestine, Maher Alakhras, un militant palestinien détenu depuis longtemps dans les geôles israéliennes a remporté une victoire contre l’occupant au prix d’une longue grève de la faim : il pourra retourner dans sa famille à la fin de ce mois de novembre. Sa victoire a mis en évidence la maltraitance systématique, l’absence de soins pour des prisonniers atteints de cancer et corona. Une situation déshumanisante qui avaient provoqué la mort de prisonniers palestiniens décédés dans la captivité sans pouvoir voir leur famille…

Est-ce le présage, à la lumière des violences dans les rues, d’une guerre civile larvée qui commence?
Quoi qu’il en soit, pour Ayssar Midani, le soutien indéfectible des deux candidats à Israël ne changera rien pour la Syrie.

En Palestine, Maher Alakhras, un militant palestinien détenu depuis longtemps dans les geôles israéliennes a remporté une victoire contre l’occupant au prix d’une longue grève de la faim : il pourra retourner dans sa famille à la fin de ce mois de novembre. Sa victoire a mis en évidence la maltraitance systématique, l’absence de soins pour des prisonniers atteints de cancer et corona. Une situation déshumanisante qui avaient provoqué la mort de prisonniers palestiniens décédés dans la captivité sans pouvoir voir leur famille…

– Maher Al-Akhras : victoire sur les geôliers israéliens

C’est le cas de Kamal Abou Wa’ar, 46 ans, qui vient de décéder en prison. Prisonnier depuis 2003 il souffrait d’un cancer de la gorge, et a été atteint en juillet dernier du Covid-19. Son décès illustre d’une manière criante la maltraitante systématique des prisonniers palestiniens dans les geôles israéliennes.

La conférence internationale pour le retour des réfugiés syriens, tenue à Damas, a été un grand succès en présence de 27 pays et organisations malgré les efforts des pays de L’OTAN pour la faire échouer !
La Russie, l’Iran et la Chine ainsi que la Tchéquie, le Liban, avec bien entendu Cuba, Venezuela avaient répondu présents.
Des propositions de coopération et d’entraide pour faciliter le retour des réfugiés et faire face aux “sanctions” américano atlantistes ont été adoptées et des contrats de coopération dans tous les domaines ont été signés. Et surtout l’invitation pour la création d’un fond international pour le retour des réfugiés.

Sur le front militaire, les forces d’occupation turques ont été contraintes de déguerpir dans la province d’Idlib sous la pression de l’Armée arabe syrienne et de la résistance populaire. Cinq points de surveillance en Syrie ont été ainsi démantelés. La situation des forces d’occupation américaines et turques dans le Nord-Est de la Syrie est de plus en plus intenable sous les coups de la résistance populaire.

– La démocratie américaine en lambeaux. DR

À la fin Ayssar Midani rend un solennel hommage au ministre des Affaires étrangères syrien Walid Al-Mouallem « tant dévoué pour la cause Syrienne Palestinienne et Arabe qui nous a quitté le 16 novembre 2020 »

Par Ayssar Midani

VIDEO

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x