Aller à…
RSS Feed

Conférence sur la Syrie : Damas refuse tout diktat .


 
 
Syrie/Fayçal Mokdad

Dans la perspective de la conférence de paix internationale proposée par Washington et Moscou,les autorités syriennes refusent tout diktat imposé, a affirmé le vice-ministre des Affaires étrangères, en référence notamment au départ du président Al Assad réclamé par « l’opposition » et les Occidentaux.

« La Syrie n’acceptera aucun diktat et ses amis ne l’accepteront pas non plus », a affirmé Fayçal Moqdad dans un entretien mardi soir à la chaîne officielle syrienne Al-Ikhbariya.

Dans l’interview, le vice-ministre a renvoyé la balle aux parrains de « l’opposition », notamment l’Arabie saoudite, la Turquie et le Qatar.

M. Moqdad a  indiqué que « la réussite de toute conférence internationale (…) en vue de parvenir à une solution politique à la crise actuelle est liée à la bonne foi de ceux qui soutiennent le terrorisme ».

« L’arrêt du terrorisme et de la violence est un facteur essentiel pour mettre un terme à la crise », a-t-il ajouté.

Mardi, le ministre syrien de l’Information Omran al-Zohbi avait déjà exclu toute discussion sur le sort du président Bachar Al Assad, estimant que cette question était du ressort « du peuple syrien et des urnes », en référence à la présidentielle de 2014 en Syrie.

« L’opposition » syrienne a posé le départ de M.Al Assad comme préalable à tout plan visant à sortir de la crise