Aller à…
RSS Feed

DARAYA : Quand Robert Fisk démoli la version wahabbo-salafo-occidentale du massacre


 

Publié le29 Août 2012

par Allain Jules

Qui sont  « ceux »qui peuvent oublier l’hallali accusateur et les indignations suscités hier lorsque les pyromanes-pompiers soi-disant opposants syriens, surtout terroristes, ont annoncé avoir découvert plus de 300 corps à Derayya ? Chacun allait de son petit refrain en Occident. Pour Hollande, “Assad ne respecte pas la vie”.Bref, des accusations précipitées sans la moindre preuve de ce que l’on avance. Pour des gens sensés, il fallait au moins attendre une enquête ou, du moins, les témoignages des habitants. La journaliste syrienne d’Addounia TV (vidéo) qui s’est rendue sur place , dont la vie a été mise à prix par les terroristes parce qu’elle avait déconstruit leur légende, a osé. On pouvait avoir des doutes puisqu’elle serait proche du pouvoir. Le premier journaliste occidental à arriver sur place, Robert Fisk, lui, a recueilli les témoignages et, surprise (pas vraiment), les habitants désignent les terroristes syriens. Faut-il encore vous faire un dessein ?

Le journaliste britannique Robert Fisk vient magistralement de détruire la doxa occidentale. En réalité, les va-t-en-guerre ne sont pas comme nous. Ils ont pour Dieu Mammon, c’est à dire l’argent, dans leurs veines coule le pétrole et non le sang; enfin, ils ne respirent que du gaz naturel alors que vous et moi  de l’air pur. Ils veulent des guerres partout pour leur survie. Ils explorent Mars ou vont sur la lune simplement pour aller s’y réfugier lorsqu’ils auront détruit la terre. Les raisons scientifiques évoquées ne sont que  mensonges. Armstrong a marché sur lune il y a 42 ans,  qu’est-ce que ça apporté au monde ? Rien. 

Le récit de Robert Fisk atteste plutôt que ce sont bel et bien les terroristes qui sont à l’origine du massacre, après celui de Houla qui avait aussi révélé que ce sont toujours les mêmes. Une traduction Google pour lire sa version des faits digne de foi. Du coup, Hollande et ses compagnons de l’injustice sont nus. La mauvaise foi et l’extrémisme qui les caractérisent ne changeront rien. Encore une fois, quand on dîne avec le diable il faut se munir d’une longue cuillère. Ces gens vous embrassent pour mieux vous etouffer. Kaddhafi vient à Paris, quelques temps plus tard, la Libye est attaquée sous de faux prétextes, et Khaddafi assassiné. Assad vient en France, la Syrie est attaquée…