Aller à…
RSS Feed

De Douma à Homs : impressions filmées.


Par Guy Delorme, le 4 juillet 2012 

 
 
 
 
Pour la journée du mardi 3 juillet, en tous cas pour ses dernières heures, l’OSDH mettait l’accent sur des combats – qui selon lui, « faisaient rage » – à Homs, « aux abords » de Bab Amr, naguère bastion de la rébellion et repris début mars par l’armée. L’OSDH établit le bilan de mardi à 77 morts, dont 52 « civils« , donc pour une bonne part des hommes en armes.
 
À Douma, dans la banlieue nord-est de Damas, l’armée a repris le contrôle de la ville, et continue de découvrir des caches d’armes. À ce sujet la chaîne iranienne Al Alam TV a consacré, le 3 juillet, un reportage sur la situation à Douma : contrairement à ce qui a été prétendu par des opposants, la mosquée et son minaret sont intacts, à part quelques vitres brisées ; pour ce qu’on en aperçoit, Douma semble voir peu souffert des affrontements ; on voit aussi des habitants, ou des employés de la voirie, réhabilitant leurs quartiers ; selon les témoignages d’habitants, les activistes armés étaient plusieurs centaines, avec nombre d’étrangers cagoulés, dont des Nord-africains, et ils étaient très bien organisés  ! Les médias syriens ont indiqué néanmoins que ces bandes avaient perdu dans les récents combats des dizaines d’hommes, avant de devoir évacuer le secteur :

http://www.youtube.com/watch?v=7sXfspqrxuY&feature=g-all-u

Dans un autre reportage, le gouverneur visite la ville ; il assure que tous les approvisionnements ont été assurés pour permettre le retour des habitants et il déclare que ces derniers seront indemnisés pour leurs biens endommagés :

http://www.youtube.com/watch?v=e04Pivvmy00&feature=g-all-u

En ce qui concerne Homs, on peut profiter du regard, il est vrai iranien et pro-gouvernemental, de Hussein Mortada, le correspondant de la chaîne Al Alam, qui a effectué une journée de reportage à Homs, le 2 juin. Même si l’on ne comprend pas l’arabe, on peut se faire une idée de l’atmosphère dans les quartiers récemment débarrassés des terroristes ASL. Ou encore infectés : Mortada, muni d’un gilet pare-balles, et accompagné de soldats, doit parfois franchir en courant certaines petites rues, ou observer précautionneusement les positions ennemies derrière un store ; les snipers ASL sont en effet aux aguets, et l’on entend des échanges de tirs nourris. Très souvent, on voit des ouvertures pratiquées grossièrement dans les murs des cloisons des maisons, pour faciliter les déplacements des activistes. À un moment, le reporter iranien parvient à établir un contact radio avec un groupe de rebelles qui le couvrent d’insultes. Sinon, les caméras iraniennes montrent des destructions, des locaux qui auraient été transformés en lieux de détention et de tortures des otages et suspects des terroristes. Et puis l’on voit aussi Mortada examiner un plan de secteur de la ville en compagnie de militaires qui lui expliquent leur stratégie de reconquête. Et bien évidemment, on constate que ces quartiers disputés de Homs sont devenus autant de villes-fantômes, où l’on ne croise âme (civile) qui vive…

http://www.youtube.com/watch?v=ilzo5r4Vaks&feature=player_embedded

Pour en savoir plus, un entretien d’une heure de Hussein Mortada accordé à la chaîne syrienne (récemment victime d’un attentat à la bombe) Al Ikhbarya Sourya, en date du 30 juin  :

http://www.youtube.com/watch?v=pF1gxqLmVqc&list=UUZ-8I5p6mxrzchZuMpTbLWg&index=3&feature=plcp

 

Procès d’enfant, exécution de civils : la « justice » ASL à l’oeuvre

Parmi les vidéos glanées sur la toile par les amis d’Infosyrie, nous avons sélectionné celles-ci, qui montrent assez bien à qui les militaires, policiers mais aussi civils syriens ont affaire. À une heur, où le gouvernement syrien est régulièrement et bruyamment accusé de torturer et de tuer des enfants – même si la « madame droits de l’homme » de l’ONU, Navi Pillay, vient juste de reconnaître que l’opposition s’était rendu coupable aussi de crimes et de tortures – il n’est pas inutile de montrer de quoi sont capables à cet égard certains activistes. Dans la première vidéo, en effet,  des combattants cagoulés sur fond de drapeau de l’opposition encadrent un jeune enfant qu’ils accusent d’être un criminel pro-régime. Nous avouons ne pas avoir saisi la sentence, mais la mise en scène est déjà « parlante », quant au peu de cas que font ces enragés de la vie de leurs adversaires ou supposés tels, quel que sot l’âge de ceux-ci :

http://www.youtube.com/watch?v=j6pFtqi_YsI

Dans la deuxième vidéo, c’est bien un adulte, et apparemment un civil, qui est abattu de balles dans le dos, suite sans doute à un « procès » révolutionnaire et aux mêmes accusations (de soutien au régime). Combien d’exécutions sommaires de ce type en Syrie ? Des centaines depuis des mis, et beaucoup à Bab Amr du temps où l’ASL et a brigade al-Farouq y faisaient la loi.

http://www.youtube.com/watch?v=DL4GLOmMkkc

L’objectif n°1 est donc plus que jamais, pour l’armée et la grande majorité des Syriens, de purger le pays de ces fanatiques pratiquant un « Islam du chaos ». Dans les dernières heures du 3 juillet, Sana signalait encore un accrochage à Deir Hafer, dan les environs d’Alep, au cours duquel, trois véhicules des rebelles ont été détruits et la plupart des passagers tués. Et un autre affrontement dans la ville de Deir Ezzor s’étant soldé lui par la destruction de six véhicules de combat des rebelles. Autant qui ne tueront, n’enlèveront, ne tortureront plus !

Une réponse “De Douma à Homs : impressions filmées.”

  1. Francenaldo Amorim
    juillet 5, 2012 à 11:31

    L´ armé syrienne doit encercler les routes de fuite de ces terroristes, partout…ne pas les laisser retourner aux sanctuaires en Turquie. Positionner les troupes à 20 km de la frontière, pour ne pas laisser l ´excuse pour les turques de les attaquer….mais en cas d´ invasion turque, ils doivent être prompts pour défendre sa patrie.
    Le passage des terroristes doit être fermement arrêté. Une fois encercles tous les groupes dans les villes aux voisinages, il faut les arrêter tous ceux qui se rendent. Les autres éxécution sommaire. Pas de pitié pour les traitres.
    Les troupes turques positionnés massivement dans la frontière, attend le feu vert de l ´Otan pour attaquer. Il faut que l ´aviation syrienne soit préparée pour chasser quelque invasion.
    Les troupes iraniennes doit être prompts pour envoyer 1 million de soldats, pour rayer du map le gouvernement de la Turquie, et ceux qui se sont alliés aux sionistes. Israel est prépare pour attaquer l ´Iran avec l ´aviation, et veut ,les attaquer avec des bombes de gros impact, semi atomiques et au phósfore. La Russie doit les avertir, qu íls seront attaqués en Israel, avec toutes les conséquences.
    Il faut arreter ces sionistes en ´une fois, pour qu íls s´assesoient a la table pour des négociations de paix, ou ils iront tous pour l ´enfer.