Aller à…
RSS Feed

De la Syrie au Mali : Les bienfaits de la nouvelle colonisation!!!


 

De Syrie à Mali : Les bienfaits de la nouvelle colonisation!!!

 

Cela valait bien la peine de faire son mea culpa sur les méfaits de la colonisation,…

… si au final, au 21ème siècle, la France renoue avec une politique criminelle en Syrie. Le gouvernement et les médias ont dépassé le stade où ils s’abritaient derrière le prétendu « printemps arabe », révolte populaire spontanée et pacifique. Ils n’ont plus de couverture.

Tout le monde sait, et les preuves ne manquent pas, qu’en matière de rébellion il n’y a que du terrorisme initié par les États du Golfe. Une guerre contre la Syrie faite par procuration et de la façon la plus ignoble. La France fait partie de cette coalition qui a pour objectif, sinon une Syrie dotée d’ un régime auxiliaire des intérêts occidentaux, ce qui serait l’idéal,  objectif néanmoins limité dans ses ambitions, en éclatant la Syrie, voire en dévastant le pays, et en faisant une sorte d’Afghanistan bis,d’ Irak bis, Liban bis. Pourquoi changer de recette quand celle-ci fonctionne . Cette dernière situation aboutrait à la disparition de l’État, remplacé par une coquille vide s’apparentant superficiellement à l’État aux mains des seigneurs de guerre et d’individus corrompus. La société civile n’aurait plus aucun moyen de défense pour plusieurs générations.

Le Royaume Uni peut hypocritement qualifier le massacre d’ Amritsar au Penjab comme l’un des épisodes les plus honteux de son histoire, il n’a toujours pas rompu avec ses instincts de prédation en s’attaquant aux peuples. C’est bien beau de s’apitoyer et de se repentir sur le passé alors que le présent n’est pas exempt de politiques criminelles.

 Les frères musulmans bloquent le processus de dialogue entre le CNS et le gouvernement syrien.

Ces islamistes de fabrication anglo-saxonne, que l’Occident juge modérés, sont pour la politique de la terre brûlée. Leur objectif est simple : mettre en place un régime basé sur le confessionalisme, le seul et l’unique qui vaille, le wahabisme à la séoudienne. Quant à l’application de la charia, c’est une marotte pour occuper les mondains. En Tunisie, des camps d’entraînement pour djihadistes sont cautionnés et protégés par les islamistes tunisiens, bien connus pour ètre » islamistes modérés épris de liberté et de démocratie »,  au vu et su de tous,comme en Libye. Il n’est pas d’actualité de pousser des cris d’orfraie

Tout le monde le sait et les preuves ne manquent pas.

Le Qatar finance l’idéologie, l’armement, la logistique, la politique et la médiatisation de leurs interventions criminelles qui bafouent la souveraineté étatique. Tout ce que nos intellectuels et nos médias trouvent à redireest que tout cela est normal, le Qatar est un petit pays qui cherche à exister.Comme Monaco et Saint Marin, cherchent à exister. Rien de plus normal. Tous ceux qui se sont fourvoyés en faisant croire qu’ une rébellion armée visait juste à renverser le gouvernement « décrété » ipso facto illégitime, découvrent avec effroi que les combattants armés ne sont au final que des terroristes. Manipulés  et servant des agendas qui n’ont rien à voir avec l’intérêt du peuple syrien.

Ce qui semblait marginal, il y a plus de 23 mois , devient évident  à force de désinformation et de mensonges, à moins de détourner les yeux et de se boucher les oreilles, à moins de continuer dans le déni de réalité,en soutenant que les groupes armés sont des militaires déserteurs ou de pauvres paysans ayant pris les armes pour se défendre.Soutenir un tel mensonge revient à se décrédibiliser ou donner la preuve d’une mauvaise foi sans faille.

 Le pays est à feu et à sang. Le carnage de civils est quotidien. La politique de la terreur comme moyen de rassembler. Le sabotage et la destruction des infrastructure ont pour finalité d’affaiblir l’État et, par conséquent,de fragiliser et faire souffrir la population civile, comptant sur l’épuisement moral et physique de cette dernière  afin d’affaiblir indirectement le gouvernement syrien. Une population désarmée, épuisée et martyrisée dont la parole est confisquée. D’autres qui n’ont aucune légitimité parlent en son nom. Par deux fois ,le président du CNS a montré des signes pour dialoguer avec le gouvernement de Damas, qu’il faut traduire par une volonte de sortie négociée de Bachar Al Assad. Tout est fait par les frères musulmans pour bloquer tout assouplissement des positions. Leur but n’ est  pas la paix et une solution politique, et a fortiori l’intérêt de la population syrienne. Ils sont déterminés à en finir avec un État souverain et autonome, à l’abattre. Et s’il faut rayer la Syrie de la carte, ils n’ hésiteront pas une fraction de seconde .

 L’objectif des frères musulmans

Au vu de l’évolution de la situation sur le terrain, les « rebelles » et l’israël visent maintenant directement et indirectement le Hezbollah. Il est clair que cette guerre a pour objectif principal de réduire la résistance du Hezbollah, voire même de tenter del’abattre définitivement. Cet objectif a été mis en application sur le plan politique par la création et le soutien financier d’un parti politique créé artificiellement, lequel n’a pour finalité que de s’attaquer au Hezbollah et notamment à ses armes. Voir des djihadistes demander de l’aide à l’israël en l’assurant d’établir des relations de paix et ,en même temps combattre en priorité le Hezbollah et ceux qui le soutiennent n’est pas en soi une surprise, ce ne serait pas une alliance contre nature.

En effet, les alliés de premier ordre de l’israël  sont les monarchies du Golfe persique.Les USA, l’sraël et les monarchies du golfe sont liés historiquement et idéologiquement. Une trinité du mal. Les frères musulmans sont un outil d’infiltration et de déstabilisation des pays qui ne s’inscrivent pas ou plus dans les intérêts de ce triumvirat maléfique. Les frères musulmans en Égypte sont une calamité et pour les Égyptiens et pour les Palestiniens. Ces derniers se voient enfermés comme des rats. Leurs seuls points d’ouverture sur le monde, qui consistent dans les tunnels entre Gaza et le Sinaï sont bloqués et détruits. Le blocus est total. Le nombre de morts sous le régime de Morsi a largement dépassé celui comptabilisé sous Moubarak lors des manifestations place Al Tahrir. Bien sûr, les exactions et l’arbitraire dont se plaignaient les Égyptiens sont toujours là. Ce qui a changé, c’est le commanditaire. Si sous Moubarak vous êtiez épargnés sans critiquer ouvertement sa politique, sous les frères musulmans, la suspicion est la règle  si vous n’affichez pas une soumission totale et absolue à leur credo.

Les Frères musulmans tunisiens ne sont pas en reste par rapport à leurs semblables égyptiens. Quant à la Libye, c’est une parfaite réussite pour l’OTAN. Un Afghanistan très discret, pour le moment, si l’on met de côté la parenthèse malienne.Le Drian, notre ministre de la défense, qui a supervisé une guerre contre le terrorisme depuis le mois de janvier, a déclaré dernièrement que la VRAIE guerre vient de commencer. Il y a en effet des morts du côté des djihadistes.Cela veut dire que depuis le déclenchement de « l’opération serval » ,notre armée faisait une FAUSSE guerre où , tout au plus, pratiquait des manœuvres d’entraînement.Rassurez-vous, aux dires de Fabius, la France n’a pas vocation à rester au Mali.Après une décennie, trois décennies, ou un siècle, on nous rappellera qu’un certain homme politique visionnaire a prédit effectivement que la France n’a pas pour vocation à rester au Mali.