Aller à…
RSS Feed

DELIRIUM TREMENS. Syrie: la nouvelle folie (encore) de Barack Hussein Obama


DELIRIUM TREMENS. Syrie: la nouvelle folie (encore) de Barack Hussein Obama

Publié le mar 19, 2014

Allain Jules

Les Américains, du moins leur commandant en chef qui ne voit pas plus loin que le bout de son képi, vient de copieusement violer la convention de Vienne qui régit les relations diplomatiques en fermant l’ambassade syrienne à Washington. Pour les autoproclamés défenseurs du droit international, c’est vraiment marrant.

baba

Pour la diplomatie russe, Washington abandonne de facto son rôle de «co-sponsor» d’un règlement politique en Syrie. Pourquoi donc parler de Genève II alors qu’on ne souhaite même pas la paix ou du moins on sponsorise un camp et souhaite sa victoire militaire ? Cette dichotomie prouve bien que Barack Obama est un piètre dirigeant, usurpateur du prix Nobel de la paix et incapable de comprendre le monde. Du moins, c’est l’arrogance américaine en somme.

Pour le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Viktorovitch Lavrov:«Nos partenaires américains se privent eux-mêmes en substance du rôle de co-sponsor du processus de règlement politique en Syrie, et font volontairement ou non le jeu de l’opposition radicale syrienne dans les rangs de laquelle se battent des terroristes liés à al-Qaïda». Et toc !

hier

C’est vrai que, accumulant défaites après défaites sur Poutine, Obama tente de se rattraper sur la petite Syrie. Quel lâche ! Les USA et leurs sous fifres européens ont confondu Kiev et l’Ukraine ! Les dirigeants du G7 sont convoqués lundi à La Haye, à l’invitation du président américain Barack Obama. Ils doivent notamment discuter d’un soutien à l’Ukraine, en marge du sommet sur la sécurité nucléaire.

La vraie question qu’ils doivent se poser et les vraies solutions qu’ils doivent trouver sont: comment maintenir la paix en Ukraine ? Comment empêcher une guerre civile avec toutes ces villes qui ont hissé le drapeau russe ? Vladimir Poutine n’interviendra pas, c’est certain, c’est aux USA et ses laquais de pacifier l’Ukraine sinon, la Russie sera obligée de protéger les russophones et les russophiles face au chaos qui gronde. Ce ne sera pas de la faute de Poutine, qui leur fait la fête. N’est-ce pas Stromae ?

0 0 voter
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x