Aller à…
RSS Feed

Epidémie de suicides dans l’armée US


FRAN-IRAK-ACTUALITE

Epidémie de suicides dans l’armée

Publié par Gilles Munier
5 Avril 2014,

Catégories : #Etats-Unis

Le 2 avril dernier, la fusillade de Fort Hood – Texas – au cours de laquelle le « specialist » Yvan Lopez (un des grades les plus bas de l’armée US), 34 ans, né à Guayanilla (Puerto Rico), a tué au hasard 3 GI’s et en a blessé 16 autres, a rappelé aux Etatsuniens que revenir vivant d’une expédition militaire à l’étranger ne signifie pas indemne.

Selon une étude commandée par le ministère américain des Anciens Combattants (Vétérans), 2000 soldats ayant séjourné en Irak ou en Afghanistan se sont suicidés en 2012, soit 22 en moyenne par jour (1). Près de 70% d’entre eux étaient quinquagénaires. En 2013, 349 soldats US se sont donné la mort, soit plus que le nombre de militaires tués officiellement au combat.

Le Pentagone parle pudiquement de syndrome de stress post-traumatique – cauchemars – insomnies – flashbacks – dépressions -changement de personnalité – sans s’étendre sur les événements qui l’ont provoqué, c’est-à-dire – pour parler clair – du souvenir insupportable de crimes de guerre, de tortures de prisonniers, de viols, commis par certains G.I’s ou auxquels ils ont assisté.

Apparemment, la carrière militaire du « specialist » Yvan Lopez se résumait à une participation à une « mission de paix et de sécurité » dans le Sinaï mi-2000 et à un séjour de 4 mois en Irak, en 2011, comme chauffeur de camion militaire. Une de ses voisines l’a décrit comme étant un « type banal avec une famille normale », très souriant.

(1) A new Department of Veterans Affairs study shows that the toll of suicide on veterans is even higher than previously suspected, par Michael Walsh (New York Daily News -2/2/14)

http://www.nydailynews.com/news/national/u-s-vets-commit-suicide-alarming-rate-study-article-1.1253900#ixzz2xzVeqcLY