Aller à…
RSS Feed

Erdogan chien de guerre des US Israël: entité sioniste contre la Syrie et l’Iran


Erdogan chien de guerre des US Israël contre la Syrie et l'Iran

L’Incident frontalier syro-turc d’hier voudrait faire passer la Turquie du dictateur islamiste « modére » Erdogan pour victime alors que depuis le début du conflit Erdogan arme entraîne finance – avec l’argent du Qatar et de l’Arabie Saoudite- et aide à l’infiltration en Syrie des terroristes de l’ASL Al Qaeda et consorts pour renverser Assad. Depuis des mois le gouvernement syrien fait preuve d’une retenue exemplaire en ne répondant pas aux provocations turques se limitant à défendre son territoire. Erdogan a le toupet de faire passer la Turquie pour victime comme savent le faire ses maîtres de Tel Aviv qu’il fait semblant de critiquer alors qu’il n’est qu’un vil larbin de l’impérialisme americano-sioniste au Moyen Orient. Moscou Téhéran mettent sérieusement en garde Erdogan et l’OTAN contre toute attaque militaire en territoire syrien.

Par Mireille Delamarre

Depuis le début du conflit en Syrie le régime islamiste « modéré » d’Erdogan en Turquie joue le chef d’orchestre militaire sur le terrain dans le conflit qui oppose des bandes de terroristes armés financés – argent du Qatar et de l’Arabie Saoudite entraînés par l’armée turque hébergés dans des camps en Turquie – à l’armée régulière syrienne pour renverser le gouvernement syrien de Bashar Al Assad.

Depuis le début la Turquie d’Erdogan viole ainsi la souveraineté nationale de la Syrie participe activement au bain de sang dont les principales victimes sont les civils syriens alors même que le gouvernement syrien en place a fait preuve d’une retenue exemplaire se limitant à défendre son territoire et son peuple.

Quel pays accepterait que son voisin lui fasse ce que la Turquie de l’islamiste « modéré » Erdogan fait ?

Quel pays accepterait que son peuple soit massacré par des terroristes ASL et compagnie qui ont pignon sur rue à Ankara se vante de l’appui sans faille de leur Parrain Turc Erdogan et n’hésiteraient pas à provoquer un incident frontalier pour déclencher une guerre OTANesque contre la Syrie ?

Le quotidien américain le New York Times -qu’on ne peut taxer de pro Assad- a lui même affirmé qu’on avait aucune certitude quant à l’origine des tirs de mortier contre le village turc Akçakale ayant fait 5 morts et 10 blessés turcs.

Le gouvernement syrien tout en offrant ses condoléances aux familles des victimes a ordonné une enquête pour savoir qui était derrière ces tirs. Ce n’est pas la première fois qu’Ankara accuse à tort le gouvernement syrien depuis le début du conflit.

Actuellement face à l’armée syrienne les terroristes de l’ASL et leurs comparses d’Al Qaeda et consorts sont en difficulté à Alep la ville syrienne noeud commercial stratégique que convoite la Turquie d’Erdogan.

Aux abois réclamant depuis des mois une intervention militaire de l’OTAN « à la Libyenne » : zones d’exclusion aériennes enclaves dites « humanitaires » pour installer leurs camps, ces terroristes sont prêts à tout avec bien sûr le soutien implicite de leurs parrains occidentaux turc, qatari et saoudien.

L’Emir puschiste du Qatar AlThani – ce « démocrate » grand ami de Hollande- du haut de la tribune de l’ONU a lancé un appel à une intervention militaire des pays arabes pour renverser le gouvernement d’Assad.

Mais le Qatar seul est incapable d’une telle aventure son armée est composée essentiellement de soldats pakistanais et de mercenaires. Seule l’Egypte dispose d’une armée capable d’entreprendre une telle opération mais la situation économique catastrophique de ce pays lui interdit toute aventure de ce genre…Où la Turquie de l’islamiste « modéré » Erdogan avec le soutien de l’OTAN.

Le régime islamiste « modéré » d’Erdogan semble prêt à lancer une telle intervention militaire en territoire syrien après consultation et accord de Washington/OTAN alors même que la majorité des Turcs sont contre toute guerre contre la Syrie.

En effet le 2 Octobre l’amiral Stavridis le commandant d’USEUCOM (commandement européen US) mais aussi commandant en chef de la SACEUR (Supreme Allied Command Europ) de l’OTAN a rencontré le chef d’état major de l’armée turque le gl Necdet Ozel à Ankara et le ministre de la défense turc Ismet Yilmaz. Stravidis s’est entretenu séparément avec les deux hommes. L’annonce de cette rencontre n’a été divulguée par la presse que le mercredi 3 mais le site de l’armée turque (TSK Turkish Armed forces) l’avait déjà annoncé le 2 Octobre.

La SACEUR est responsable de la plus haute autorité militaire de l’OTAN le Comité Militaire pour la conduite des opérations militaires de l’OTAN.

Hasard donc du calendrier cette visite juste au moment de cet incident frontalier syro-turc ?

Aucune information n’a été fournie sur le contenu des discussions entre les deux chefs militaires.

Le quotidien Al watan fait état de préparatifs de guerre Turquie USOTAN contre la Syrie citant un diplomate arabe.

« Ankara prépare un accord avec Washington pour intervenir militairement dans la crise syrienne en utilisant la carte kurde comme excuse ».

La Turquie s’est mise d’accord avec Washington pour une intervention limitée au Nord de la Syrie plus particulièrement au Nord de la province d’Alep pour préparer le terrain pour la création d’une zone tampon pour les terroristes de l’ASL Al Qaeda et Cie°.

Erdogan a lui-même averti que c’est « un fait » que les troupes turques poursuivraient en territoire syrien les militants du PKK et qu’elles n’hésiteraient pas à frapper les « terroristes ».

Un convoi de tanks, batteries de missiles anti missiles et d’autres armes ont été acheminées sur la frontière turco-syrienne Lundi.

Le régime ismaliste « modéré » d’Erdogan avec l’accord de Washington et au grand dam du gouvernement central irakien de Maliki mène depuis plusieurs mois des opérations militaires contre le PKK dans le Nord de l’Irak violant ainsi régulièrement la souveraineté territoriale de l’Irak.

Et la Turquie d’Erdogan a le toupet de se poser en victime en accusant ses voisins de violer l’intégrité du territoire turc!

Erdogan a appris la leçon de ses maîtres de Tel Aviv bien qu’il fasse semblant d’être en froid avec eux : attaquer militairement ses voisins et se poser comme victime pour escalader les tensions jusqu’au conflit armé.

Erdogan chien de guerre ‘islamiste modéré » ami des Frères Musulmans supplétif des US Israël fait le sale boulot pour eux : tenter de détruire la Syrie.

Mise en garde de Moscou

La Russie n’a cessé de dénoncer la politique d’«ingérence» occidentale dans les affaires de la Syrie et a bloqué jusqu’à présent soutenue en cela par la Chine toute résolution pour que soit prises des mesures contraignantes pour le gouvernement syrien au Conseil de sécurité de l’ONU.

Echaudée par le cas libyen, la Russie, alliée traditionnelle de Damas, a demandé aux pays occidentaux et du Moyen-Orient de «ne pas chercher de prétexte» pour une intervention militaire en Syrie et appelé Damas et Ankara à la «retenue» après un incident à la frontière entre les deux pays.

«Lors de nos contacts avec nos partenaires de l’OTAN et dans la région (…), nous les appelons à ne pas chercher de prétexte pour mettre en œuvre un scénario impliquant la force ou lancer des initiatives sur des couloirs humanitaires ou des zones tampons», a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Guennadi Gatilov, dans une interview à l’agence Interfax.

Mise en garde de Téhéran

L’Iran a également mis en garde la Turquie contre toute attaque militaire en territoire syrien.

« Toute attaque sur le territoire syrien donnera lieu à une réponse dure et l’accord de défense mutuelle Iran Syrie sera alors activé » .

Selon Al Watan qui publie ces propos :

« La Turquie a reçu des mises en garde très dures ces dernières heures et le message suivant – attention si vous changez les règles du jeu ».

Le parlement turc vient de voter les pleins pouvoirs à la dictature islamiste « modérée » d’Erdogan pour lancer des attaques militaires  » si nécessaire » contre des pays étrangers (pas seulement la Syrie).

La Turquie de l’islamiste « modéré » et dictateur Erdogan va-t-elle embraser le Moyen Orient voire même toute la planète ?

http://www.planetenonviolence.org/ErDOGan-Chien-De-Guerre-Des-US-Israel-Contre-La-Syrie-Et-L-Iran_a2791.html http://www.planetenonviolence.org/ErDOGan-Chien-De-Guerre-Des-US-Israel-Contre-La-Syrie-Et-L-Iran_a2791.html

Une réponse “Erdogan chien de guerre des US Israël: entité sioniste contre la Syrie et l’Iran”

  1. Francenaldo Amorim
    octobre 6, 2012 à 5:05

    Le peuple turc n´est pas coupable d´avoir un traitre nommé Erdogan à la tête de son destin. Il va sacrifier des millions de vies car il vient de décider d’attaquer la Syrie,afin de créer une tête de pont pour un « état » rebelle. L´Iran risque de s’engager dans la lutte. Ankara va enfin souffrir le malheur qu’elle impose à son voisin , la Syrie.
    Erdogan mérite être exposé comme criminel de guerre, marionette sioniste d´Israel/Etas Unis/France.
    Que la Syrie maintienne tous ses missiles en direction de la Turquie et Israel, pour leur faire payer tout le mal qu´ils font au peuple syrien et palestinien.,