Aller à…
RSS Feed

Fin de l’Etat syrien = fin d’Israël !


Deux ans après le début de la crise syrienne , les Etats-Unis et le régime sioniste tentent de briser la résistance de Damas et de démanteler la Syrie.

Pourtant, la poursuite de ce complot finira par mettre en péril l’existence même du régime israélien.
Depuis juin 2011, début de la crise en Syrie, les Etats-Unis et le régime israélien ont fomenté des complots contre ce pays qui vont bien au-delà d’un simple renversement de régime dans ce pays du Moyen-Orient.

Les quatre vérités de la crise syrienne :

Au-delà d’un simple changement de régime en Syrie, les Etats-Unis ont développé un vaste plan colonial pour l’ensemble de la région du Moyen-Orient.

Les réalités de la crise syrienne semblent confirmer cette hypothèse :

– Première vérité :

Dès le début des agitations en Syrie, mi-mars 2011, l’armée et les forces de l’ordre syriennes ont été des milliers de fois accusées de massacre des manifestants et des opposants. Cependant, les opposants au gouvernement du Président Bachar al-Assad n’en ont jamais présenté des preuves fiables. Aucune photo n’a été publiée montrant un soldat ou un policier syrien tirer directement sur les manifestants.

– Deuxième vérité :

Les attentats à la bombe contre les centrales électriques, les oléoducs, les silos à céréales, les usines, les sites historiques et archéologiques, le pillage des écoles, des maisons, des églises, des mosquées comme les locaux des organes publics ou les hôpitaux, prouvent que les opposants au gouvernement syrien ne cherchent pas à instaurer la démocratie et les libertés en Syrie, mais qu’ils veulent détruire, systématiquement, toutes les infrastructures du pays.

– Troisième vérité :

Les Etats-Unis et leurs alliés occidentaux, qui prétendent toujours défendre les droits des minorités, observent aujourd’hui un silence de mort quant à ce qui se passe en Syrie . Ils soutiennent ainsi les slogans des opposants syriens contre les minorités alaouite et chrétienne : «Les Alaouites dans la tombe , les Chrétiens à Beyrouth».

– Quatrième vérité :

Dès le début des agitations en Syrie, les opposants ont évité soigneusement la moindre critique contre les Etats-Unis et le régime sioniste. Leur action est un service rendu à Washington et à Tel-Aviv qui souhaitent un démembrement de la Syrie. Les officiers de l’armée américaine offrent des formations militaires aux opposants armés au gouvernement syrien. Pourtant, Washington prétend encore défendre une solution diplomatique de la crise syrienne.

L’analyste syrien, ‘Ala Saleh, estime que les Etats-Unis et le régime sioniste soutiennent l’idée de la «somalisation» de la Syrie. En effet, l’émissaire spécial de l’ONU et de la Ligue arabe, Lakhdar Brahimi, a parlé lui aussi du danger de la «somalisation» de la Syrie.’ Ala Saleh souligne que l’Occident oublie néanmoins que si la Syrie devient la Somalie du Moyen-Orient, toute la région risquera une guerre comme c’était le cas aux Balkans : guerre qui n’épargnerait certainement pas le régime sioniste.