Aller à…
RSS Feed

François Hollande, occupez-vous des Français et prônez la paix !


Publié le20 avril 2012 par Allain Jules

 

François Hollande sur Europe 1 ce matin (20-04-2012)François Hollande sur Europe 1 ce matin (20-04-2012)

Ce matin, sur Europe 1, François Hollande le candidat socialiste assuré de gagner cette élection présidentielle s’est fendu d’une déclaration farce. En annonçant que, s’il est élu, et que le Conseil de sécurité des Nations unies vote une résolution en faveur d’une intervention militaire en Syrie, il allait engager l’armée française. 

N’est-ce pas le même qui veut retirer les soldats français engagé en Afghanistan ? Pourquoi fait-il preuve de bellicisme ? Quel est son intérêt d’aller faire la guerre à la Syrie sous des prétextes fallacieux alors que les Français n’arrivent plus à nourrir leurs familles ? Si défendre soi disant les civils syriens c’est leur imposer une guerre, c’est qu’il y a autre chose qui sous-tend cette envie d’en découdre.

Après le vote de la résolution 2042 dont nous faisions écho ICI MÊME, par le Conseil de sécurité, on peut constater que la France redouble d’entrain dans une dialectique morbide et mortifère. Nous dénoncions entre autres, la fausse mission d’observateurs dans le cadre du plan d’application du cessez-le-feu élaboré par l’ancien Secrétaire général de l’ONU Kofi Annan.

On se demande bien quelle mouche a piqué François hollande. Marqué à la culotte par l’UMP, Alain Juppé lui a répliqué : “Le problème avec François Hollande c’est qu’en matière de politique étrangère il court toujours après le train. Il y a belle lurette que la position de la France est connue: nous ne participons à des opérations militaires que dans le cadre d’un mandat des Nations unies”. 

L’Irak, l’Afghanistan, la Libye etc, François Hollande a-t-il retenu les leçons de ces différents échecs ? Le tout n’est pas de faire tomber celui qu’on déteste, mais d’établir vraiment la paix. Faire la paix c’est faire asseoir deux protagonistes. En exclure un, c’est ne pas la faire.

Quelle déception !