Aller à…
RSS Feed

#FrançoisHollande : de Flamby (déjeuner lacté) à chef de guerre en Syrie ?


Publié le30 mai 2012 par Allain Jules

 

Flamby, hier, sur France 2Flamby, hier, sur France 2

« Capitaine de pédalo ! », dixit Jean-Luc Mélenchon. « Gauche molle !», renchérit Martine Aubry. « Fraise des bois !», assène l’actuel chef du Quai d’Orsay Laurent Fabius. «Flamby!» (déjeuner lacté) et tutti quanti. Tous ces sobriquets ont disparu comme par enchantement, non ?

Aujourd’hui, François Hollande passe à la vitesse supérieure. les amateurs de la prébende et de la trahison se tairont. Ils ne diront rien sur cette posture belliqueuse du nouveau président à l’encontre de la Syrie, par peur de perdre, qui, un maroquin, comme ce fut le cas de Jean-Pierre Chevènement maître de ses convictions, qui, pour une mission etc. François Hollande, toute honte bue, s’appuyant outrageusement sur le mensonge du massacre de Houla (centre de la Syrie), passe de Flamby à chef de guerre en Syrie, sous….mandat de l’ONU.

Mais, ce que personne ne peut affirmer, malgré cette course folle derrière Nicolas Sarkozy en matière de politique étrangère, la France, même avec un mandat de l’ONU, ne peut pas agir seule en Syrie. Il suffira donc que Bachar Al-Assad se réfugie à Lattaquié, bastion Alaouites qui fut pendant l’entre-deux-guerres la capitale d’un éphémère État des Alaouites sous mandat français. Il n’est pas exclu que la zone devienne un état indépendant sous protection russe. 

Alors qu’il ne reste à la coalition anti-syrienne que le terrorisme aveugle, un clown se lève. Il s’agit de BHL. Avec la même morgue, il demande à François Hollande d’aller intervenir en Syrie, sans mandat de l’ONU. Sur Canal+, hier, personne n’a osé lui apporter la moindre  contradiction. On le regardait comme le Messie, ce pousse-au-crime. Les hiérarques  de la guerre, qu’ils soient de gauche ou de droite,  se frottent déjà les mains mais, c’est sans compter sur l’élection américaine. Il faut attendre donc novembre avant l’élection d’un nouveau président.

Ce que je crois donc, puisque c’est ainsi, il faut que Bachar Al Assad passe à la vitesse supérieure. On ne négocie pas avec les terroristes qui ne veulent que le pouvoir mais ne vont pas s’occuper du peuple syrien. Quand ce clown dit philosophe ose parler de la Libye avec ce qui s’e passe actuellement là-bas, honte à tous ceux qui étaient sur Canal+ hier soir, de Jean-Michel Aphatie à Rachida Dati, sans oublié Ali Baddou qui présentait l’émission à la place de Michel Denisot.

Si Hollande veut se suicider, il n’a qu’à suivre ce clown de BHL !

Évaluez ceci :