Aller à…
RSS Feed

GOLAN SYRIEN OCCUPÉ L’ONU réitère son refus de la décision d’Israël d’imposer son autorité


L’Expression – Le Quotidien

Jeudi 10 Novembre 2016

L’ONU réitère son refus de la décision d’Israël d’imposer son autorité

La résolution appelle aussi Israël à «cesser d’imposer la nationalité et l’identité israéliennes aux citoyens syriens du Golan occupé et dénoncé ses violations de la convention de Genève sur la protection des civils».

L’ONU a appelé à nouveau l’entité de l’occupation israélienne à obtempérer aux résolutions internationales relatives au Golan syrien occupé, a rapporté hier l’agence de presse syrienne Sana. Lors d’une réunion de la Commission spéciale des affaires politiques (4è Commission) de l’ONU, l’Assemblée générale a adopté à une majorité écrasante la résolution baptisée «Le Golan syrien occupé». 153 Etats ont voté pour la résolution, alors que seul Israël a voté contre, et 13 Etats se sont abstenus, selon Sana. La résolution appelle l’autorité de l’occupation israélienne à annuler sa décision d’annexer le Golan, considérant «toutes les mesures législatives et administratives prises par Israël pour changer son aspect et son statut juridique comme nulles et non avenues et une violation flagrante de la loi internationale et de la Convention de Genève sur la protection des civils».

La résolution appelle aussi Israël à «cesser d’imposer la nationalité et l’identité israéliennes aux citoyens syriens du Golan occupé et dénoncé ses violations de la convention de Genève sur la protection des civiles». L’ONU réaffirme par ailleurs «les droits inaliénables du peuple palestinien et de la population du Golan syrien occupé sur leurs ressources naturelles». La deuxième Commission de l’Assemblée générale de l’ONU, chargée des affaires économiques, a adopté plusieurs résolutions ayant trait au Golan syrien occupé et aux dégâts qu’avaient subi les deux littéraux, libanais et syrien, en raison d’Israël en 2006. Une résolution baptisée «La souveraineté permanente du peuple palestinien sur le territoire palestinien occupé, dont al-Qods, et de la population arabe au Golan syrien occupé sur leurs ressources naturelles» a été adoptée.

09c23f26366d801bf360d3bbe52e8f25_XL 155 Etat ont voté pour cette résolution, alors que huit autres ont voté contre, dont les Etats-Unis et le Canada. La résolution a insisté sur «les droits inaliénables du peuple palestinien et de la pollution du Golan syrien occupé à leurs ressources naturelles, dont la terre, les eaux et les ressources d’énergie». La résolution appelle Israël à cesser d’utiliser les ressources naturelles du territoire palestinien occupé, dont al Qods-Est, et du Golan syrien occupé. Une autre résolution baptisée «La nappe de pétrole au littoral libanais» a aussi été adoptée avec l’aval de 156 Etats. Cette résolution exprime «la vive préoccupation des membres des séquelles de la destruction par les forces aériennes israéliennes des camions-citernes de pétrole dans la zone avoisinante de la centrale électrique libanaise de Jiya, ce qui a causé une grande pollution au littoral libanais et une pollution partielle au littoral syrien et affecté l’économie et le développement durable au Liban». L’Assemblée a appelé à nouveau Israël à «assumer ses responsabilités et à indemniser immédiatement le gouvernement libanais et les autres pays endommagés directement, comme la Syrie».