Aller à…
RSS Feed

JO d’Alep : Les “maîtres” d’Alep ne contrôleraient plus que des ruelles ?


Publié le9 Août 2012

par Allain Jules

 

Le mensonge selon sa définition, est l’énoncé délibéré d’un fait contraire à la vérité, ou encore la dissimulation de la vérité. Or,  ils nous ont fait croire qu’une bande de zozos djihadistes, pourtant rejettés par le peuple d’Alep, contrôlaient la ville. Il n’en était rien et il n’en est rien. D’ailleurs, nous évoquions cette falsification médiatique dans un papier récent, le 28 juillet dernier pour être plus précis, où nous disions très exactement ceci:

Alors que les médias “mainstream” laissent croire que la ville d’Alep est entre les mains des terroristes, il n’en est rien. Selon nos sources, cesrenégats ne contrôlent que 4 quartiers de la ville. Il a fallu aux forces légitimes de d’abord les localiser. Ainsi, il s’avère que ces fous d’Allah se sont barricadés avec des sacs de sable dans les quartiers de Salaheddine (sud-ouest), d’Al-Azamiyé (sud-ouest), de Boustane el-Kasr (sud), d’Al-Machad (sud) et d’Al-Soukkari (sud). Comprenez donc que nos clowns ne sont en réalité que dans la zone sud de la ville.

Laminés au quartier dissident d’Alep, Salaheddine,  les terroristes ont affirmé avoir repris une partie du terrain perdu quelques heures plus tôt après avoir reçu le renfort de 700 combattants venus des quartiers de Soukkari (sud), Bustane al-Qasr (centre), Chaar et Hanano (est). Ces salmigondis ont été repris avec délectation par les médias “mainstream”. Comme le disait Maurice Chapelan, « Feindre de croire un mensonge est un mensonge exquis. »

Mais, quand le colonel dissident Abdel Jabar Oqeïdi, l’un des boss de l’armée syrienne libre (ASL), catastrophé, déclare : “C’est vrai qu’il y a une attaque barbare et sauvage du quartier mais c’est faux de dire que l’armée du régime en a pris le contrôle”. On ne peut que sourire, connaissant le pedigree barbare de l’ASL. Il parle d’attaque barbare, avant de rajouter qu’ils sont toujours en place. Ceux qui l’interrogent ne lui demandent non plus sa position. Où est-il ? L’ASL affirme que l’armée régulière leur avait repris, à l’aube,  5 ruelles, et que, dès l’après-midi, ils en ont recupéré…3. C’est finalement comique.

Et, dans la suite de la propagande, qui s’y colle ? Le faux-nez arabe, souverain achémite, le roi Abdallah de Jordanie qui, dans un entretien sur la chaîne américaine CBS laisse croire que si Bachar ne contrôle plus toute la Syrie, il fera sécession: “J’ai le sentiment que s’il ne peut pas diriger une grande Syrie, son plan B pourrait être de créer une enclave alaouite”. Une vision atlantiste hypocrite, signe patent que ce sont ces gens qui oeuvrent à une partition de la Syrie. Ce n’est pas demain la veille !

 Ce qui est sûr, au Qatar, en Arabie saoudite, à Washington ou Paris, des cellules de crise se constituent. Tout le monde veut savoir ce qui va se passer cette nuit de mercredi à jeudi. Mais, selon nos informations, une bonne partie des terroristes a déjà fui la ville, direction la…Turquie. Nous en saurons un peu plus dans la journée mais, c’est plus proche de la chronique d’une défaite annoncée…