Aller à…
RSS Feed

Journée de l’Holocauste – le temps est venu pour les juifs de présenter leurs excuses


Journée de l’Holocauste – le temps est venu pour les juifs de présenter leurs excuses

par Gilad Atzmon 28.01.2014

Traduit de l’anglais par Marcel Charbonnier

Une manifestation de masse organisée à Paris dimanche dernier pour protester contre le Président français François Hollande s’est muée en une manifestation antijuive qui s’est terminée par des affrontements entre la police et les protestataires.

Apparemment, les organisations juives de par le vaste monde sont effrayées par les récents développements en France. Une fois de plus, elles ont manifestement été incapables de prendre conscience de l’exaspération croissante des peuples devant l’endoctrinement à la Shoah et leurs politiques belliqueuses en matière de lobbying. Toutefois, je leur dirai qu’au lien de geindre au sujet d’une « montée » alléguée de l’« antisémitisme », les juifs feraient mieux d’apprendre à se poser la question « pourquoi ? ».

Pourquoi, à nouveau, les juifs ? Pourquoi sont-ils haïs ? Qu’y a-t-il, dans la politique juive, qui suscite un tel ressentiment ? Pourquoi cela ne cesse-t-il de se répéter, encore et encore ?

Pour moi, cela n’a pas été facile de reconnaître dans mon dernier livre (The Wandering Who ? Traduction française par Marcel Charbonnier sous le titre La Parabole d’Esther, éditions Demi-Lune) que la souffrance juive fait en réalité partie intégrante de la culture juive. Autrement dit, que les juifs sont effectivement destinés à s’attirer des catastrophes. La politique juive et la culture juive sont malheureusement odieuses, abusives, racistes et suprématistes jusqu’à la moelle. La culture juive ne peut que rendre les Goyim (= les non juifs, ndt) furieux, pour la simple raison que les juifs se définissent par un rejet, une négation, qui est précisément cette illusion glaçante d’être haïs.

Paradoxalement, à ses débuts le sionisme promettait de changer tout cela. Herzl, Nordau, Borochov et Weizmann pensaient en effet que leur projet de retour [des juifs] « à la maison » allait transformer la diaspora juive pour faire de ses membres de nouveaux Israélites dotés d’une moralité. Ils étaient persuadés qu’un projet de colonisation de peuplement [en Palestine, au détriment des Palestiniens, ndt] rendrait les juifs aimables et dignes de respect. Mais manifestement, ils étaient dans l’erreur. Le sionisme était condamné à s’effondrer. Bien que fondamentalement mû par des sentiments antijuifs, le sionisme a rapidement été vaincu par la judéité (mentalité + culture + idéologie juives) : il a évolué jusqu’à devenir une vile amplification chauviniste de tous les symptômes juifs grossiers qu’il était en théorie censé éradiquer.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=uxsldW-B2m0

Beaucoup de juifs, dans le monde entier, commémorent la semaine de l’Holocauste. Mais, sauf erreur de ma part, le temps est peut-être venu pour les organisations juives et pour les organisations sionistes de retirer la vraie, la plus importante leçon de l’Holocauste. Au lieu de ne cesser de blâmer les non-juifs (Goyim) accusés de faire souffrir les juifs, il est grand temps pour les juifs de se regarder dans un miroir et d’essayer d’identifier ce qu’il y a, chez les juifs et dans leur culture, qui suscite autant de colère. Certains juifs pourraient même en profiter pour s’excuser auprès des Gentils (= non juifs) de leur entourage d’avoir suscité toute cette haine.

J’aurais volontiers saisi cette opportunité pour, moi aussi, m’excuser auprès d’eux,… mais cela commence à faire pas mal de temps que j’ai cessé d’être juif.

http://www.gilad.co.uk/writings/holocaust-day-the-time-is-ripe-for-a-jewish-apology.html

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Holocaust Day – The Time Is Ripe For A Jewish Apology
Tuesday, January 28, 2014 at 11:53AM
Gilad Atzmon
http://www.gilad.co.uk/writings/holocaust-day-the-time-is-ripe-for-a-jewish-apology.html

A mass protest in Paris on Sunday against French President François Hollande turned into an anti-Jewish demonstration and ended in clashes between police and protesters.
Seemingly, Jewish organisations around the world are scared by the recent developments in France. Once again, they clearly failed to appreciate the growing mass fatigue of Shoah indoctrination and belligerent lobby politics. However, I would contend that instead of whining about the “rise of anti-Semitism”, Jews better, once and for all, learn to ask why?

Why the Jews again? Why are they hated? What is it in Jewish politics that evokes so much resentment? Why does it happen time after time?

It wasn’t easy for me to admit in my latest book that Jewish suffering is actually embedded in Jewish culture. In other words, Jews are actually destined to bring disasters on themselves. Jewish politics and culture, unfortunately, is obnoxious, abusive, as well as racist, and supremacist to the bone. Jewish culture is set to infuriate the Goyim just because Jews are defined by negation – that chilling sensation of being hated.

Interestingly enough, early Zionism, was a promise to change it all. Herzl, Nordau, Borochov and Weizmann believed that a “homecoming project” would transform the Diaspora Jews into ethical new Israelites. They were sure that a settlement project would make the Jew lovable and respected. But they were obviously wrong. Zionism was destined to crash. In spite of being driven by anti-Jewish sentiments, Zionism was quickly defeated by Jewishness (Jewish spirit, culture and ideology). It matured into a vile chauvinist amplification of every possible crude Jewish symptom it was initially supposed to eradicate.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=uxsldW-B2m0

Many Jews around the world are commemorating the Holocaust this week. But if I am correct, maybe the time is ripe for Jewish and Zionist organisations to draw the real and most important lesson from the Holocaust. Instead of constantly blaming the Goyim for inflicting pain on Jews, it is time for Jews to look in the mirror and try to identify what it is in Jews and their culture that evokes so much fury. It may even be possible that some Jews would take this opportunity to apologise to the Gentiles around them for evoking all this anger.

I would willingly take this opportunity and make an apology, but I have not been a Jew for a while now.