Aller à…
RSS Feed

La formation d’Ahrar Syrie Union en Turquie


Alors que les groupes armés du sud syrien viennent tous de désavouer le Conseil national syrien (CNS), c’est au tour d’autres milices armées combattant en Syrie d’annoncer la formation d’une nouvelle organisation sous le nom de « “Ahrar Syria Union”. Or, sur le terrain, l’ASL moribonde ou qui n’existe plus, a encore essuyé un échec cuisant en voulant prendre la ville de Wadi al-Dif (Idlib) pour la…4e fois consécutive. La Syrie, la vraie, ne se rendra, ni à Hollande ni à al-Qaïda !

En Syrie, les groupes armés se fondent, se disloquent, se refondent, sans jamais parvenir à leurs fins. Néanmoins, leur seul point commun aujourd’hui, c’est la non-reconnaissance du CNS. Ce qui pose un problème. Va-t-on bientôt envioyer l’OTAN sur place pour combattre le terrorisme ?

Une nouvelle organisation armée comprenant 106 milices armées, selon leur communiqué, vient de se constituer. L’originalité de l’annonce c’est qu’elle s’est faite en Turquie, l’un des derniers soutiens des terroristes, avec la France, l’Arabie saoudite, qui a refusé le pélérinage de la Mecque aux Syriens, et le Qatar. Désormais, bien peu de monde.
Les représentants de ces milices se sont retrouvés dans un café situé dans la ville turque de al-Rayhaniah, qui se trouve près de la frontière syrienne. C’est au café « Antolia» que les complotistes ont scellé leur union. Les représentants des milices ont déclaré que l’organisation reconnaît le drapeau de la «révolte», drapeau de l’époque du «mandat français en Syrie» et la constitution générale de 1950, affirmant qu’ils vont s’engager à respecter les lois et les accords internationaux.
Chaîne d’Etat: L’armée contrôle entièrement la localité d’al-Bweda dans la campagne de Damas.
14:18
Daraa: Une mine posée par des hommes armés à proximité d’un bus à Tal al-Jumou a explosé, ce qui a entraîné le mort de 22 civils.