Aller à…
RSS Feed

La guerre contre la Syrie a nécessité quatre années de préparation


USA



Un haut conseiller d’une organisation des Nations unies a révélé que l’administration américaine de George W. Bush a pris la décision d’embraser le monde arabo-musulman et de modifier sa carte géopolitique après l’attaque contre les tours jumelles de New York, perpétrée par des kamikazes d’Al-Qaïda.

Washington a ainsi chargé ses services de renseignements extérieurs d’intensifier ses actions pour atteindre cet objectif.

Georges Bush

Aussi, les propos de Bush sur «la croisade» n’étaient pas un lapsus ou une réaction impulsive de la part du président du pays le plus puissant au monde, mais des mots bien choisis dans le but de provoquer le monde musulman et de le plonger dans une guerre sectaire.

Car les études des instituts de recherches stratégiques ont mis en garde contre toute tentative de liquider l’extrémisme sunnite sur une terre non musulmane, pour de nombreuses considérations.

Toujours selon ce conseiller, les services de renseignements extérieurs américains se sont employés à appuyer des groupes fondamentalistes wahhabites hostiles à Al-Qaïda pour préparer les guerres d’Irak et d’Afghanistan, pour arriver ensuite à la Tunisie, l’Égypte, et la Syrie, puis la Jordanie et les États du Golfe.

La guerre d’Irak n’était donc que le début de tout un processus, car ce pays a été jugé le plus apte à servir de berceau à un conflit sectaire en raison de l’équilibre démographique entre les sunnites et les chiites et de la frustration ressentie par ces derniers à cause de la répression de Saddam Hussein.

Les développements se sont déroulés conformément au plan américain jusqu’à ce qu’Israël échoue à réaliser les objectifs qui lui étaient assignés par l’Occident lors de la guerre de 2006.

Le but de cette guerre était non seulement d’éloigner le Hezbollah des frontières Nord de l’entité sioniste, mais de provoquer la colère de l’Iran et la pousser à hausser le ton contre les pays islamiques sous prétexte qu’ils ont fermé les yeux sur les agressions israéliennes.

Concernant la période actuelle, le conseiller onusien indique que les documents prouvent que les révolutions arabes n’étaient pas des mouvements spontanés, de même que la guerre en Syrie. Selon lui, les préparatifs au conflit syrien ont duré quatre ans: constructions de tunnels, renforcement des capacités militaires des rebelles, préparation du terrain.

Cependant, le Russie est entrée en lice dès le début et a poussé la Chine et les pays des Brics à la soutenir pour en finir avec l’unilatéralisme américain.

Elnashra+ Mediarama

vendredi, 08 février 2013

Une réponse “La guerre contre la Syrie a nécessité quatre années de préparation”

  1. Francenaldo Amorim
    février 10, 2013 à 1:58

    Les États Unis, sont une démocratie de mensonge. Par derrière du gouvernement il y a un commandement suprème sioniste sans doute, formé par des généraux. dans le Pentagone. Ce sont eux qui ont monté cette démocratie d´ apparence, parce que ce groupe invisible, que contrôlle le Pentagone et des autres pays de l ´Europe appartenant á l ´OTAN, ils ont à leur charge toute la diplomatie et politique militaire de contrôle américain et mondial. Le Président des Etats-Unis, ou même de la France, Angleterre, etc, ne se passe pas de porte-paroles, des décisions sionistes du Pentagone/Israel.. Ça c´est pas de la théorie de la conspiration, mais la vérité. Les peuples américain et européen, ont les mentaltés contrôlés par les médias, prises en avance par les sionistes, pour pouvoir ainsi faire les mentalités en leur faveur,