Aller à…
RSS Feed

La Syrie et les ennemis de l’Islam..


Le philosophe et médecin arabe Averroès nous avait prévenus : « Il n’est pire ennemi de l’Islam que l’ignorant qui accuse les autres de mécréance ». Neuf siècles plus tard, les semeurs de ténèbres dénoncés par Averroès sont à l’oeuvre en Syrie. Avec la bénédiction de l’Europe… des Lumières ?

L’an dernier, quelque part en Syrie, un ami de Hollande, BHL, Verhofstadt, Cameron et Cie ,surnommé Abou Hafs le Libyen promettait face aux caméras de décapiter tous les « mécréants » qui ont « trahi » le calife Abou Bakr et sa fille Aïcha, troisième épouse du prophète de l’Islam.

Une menace de génocide visant les millions d’alaouites et de chiites de Syrie pour un différend politique vieux de quatorze siècles. Voici les images :

 
 
 
Il y a trois jours, un groupe rebelle syrien a détruit un mausolée chiite à l’explosif. (NDLR : La vidéo de cet « exploit » a été intentionnellement retirée. Nous faisons appel à ceux qui en ont les moyens techniques à télécharger ces vidéos pour que personne n’oublie)
 
 
Dans le quartier Tichrine à Damas, la Brigade Amar Ben Yasser affiliée à l’Armée syrienne libre (ASL) a procédé à un autodafé dans un local chiite. Les terroristes y ont également brûlé des étoffes brodées d’inscriptions chiites et des posters de Hassan Nasrallah, le secrétaire-général du parti chiite libanais Hezbollah :

 
 
 
Au même moment, les islamofascistes ont détruit et ce pour la deuxième fois en quelques mois, la mosquée des Omeyyades située à Alep, joyau culturel et spirituel inestimable de l’Islam et de l’humanité.
 
 
En automne dernier, ils ont fait sauter une mosquée à Homs aux cris d’Allahou Akbar pour ensuite accuser l’armée syrienne de « mécréance » :
 
 
 
Il y a un mois, les mercenaires à la solde de la maison des Saoud/yahoud et de l’émir du Qatar ont décapité la statue du poète et philosophe médiéval Abou Alaa Al Maari.
 
Avec un millénaire d’avance, Al Maari avait été un peu taquin envers les bigots en déclarant : « Les personnes vivant sur terre sont de deux sortes : ceux avec un cerveau, et pas de religion, et ceux avec une religion, mais pas de cerveau. »
 
Actuellement, les mercenaires de l’Occident sont occupés à piller le musée archéologique de Raqqa.
 
Sans compter les dizaines d’églises chrétiennes, de mausolées alaouites, de musées qu’ils ont endommagés, détruits ou pillés.
 
Sans compter les milliers de prisonniers qu’ils ont violés, torturés ou exécutés aux cris d’Allahou Akbar, en violation totale des lois de la religion qu’ils prétendent défendre.
 
Visiblement, le vénérable philosophe Al Maari a au moins oublié une troisième catégorie de gens : ceux qui, à l’instar des terroristes anti-syriens, n’ont ni cerveau ni religion.