Aller à…
RSS Feed

La Turquie vient d’autoriser le navire de guerre US à traverser le Bosphore


La Turquie vient d’autoriser le navire de guerre US – USS George H.W.Bush, transporteur de missiles nucléaires téléguidés – à traverser le Bosphore pour entrer dans la Mer Noire.

Dimanche, selon l’agence Tass, la frégate porte-missiles USS Taylor, un des deux vaisseaux de guerre US qui ont mouillé dans la Mer Noire pendant les Jeux Olympiques de Sotchi, était toujours dans le port turc de Samsun. Elle y avait été déployée le 5 février avec le bâtiment de commandement amphibie USS Mount Whitney.

Suivant la Convention de Montreux, les navires de guerre appartenant à des pays qui ne bordent pas la Mer Noire ne peuvent y rester plus de 21 jours.

Tandis que l’USS Mount Whitney levait l’ancre le 25 février, l’USS Taylor est resté dans le port turc, prétendument pour y subir des réparations après s’être échoué le 12 février (c’est le navire dont parlait Georges Stanechy – voir notre précédent post).

Source : http://rt.com/news/us-warship-black-sea-966/

Par ailleurs, l’USS Arleigh Burke est actuellement en escale à Marseille, en route vers l’Est. C’est lui aussi un DDG (Destroyer Guided Missile)

« Actuellement en escale à Marseille, il est en route vers l’Est.

Deux possibilités :

– La mer Noire au large des côtes de Crimée pour être à même de surveiller les mouvements de l’aviation russe, surveillance d’autant plus nécessaire que les régiments anti-aériens ukrainiens basés en Crimée ont fait allégeance au nouveau gouvernement autonome de Crimée et qu’en conséquence tout ordre venant du gouvernement illégal de Kiev d’abattre des avions russes, (le type d’incident guerrier prémédité qui permet de mettre le feu aux poudres et qui est un classique des guerres impérialistes) ne sera pas exécuté.

Voir à ce sujet http://rt.com/news/ukraine-military-russia-resign-437/

– Les côtes syriennes pour pouvoir observer les éventuels mouvements d’avions ou de drones russes qui pourraient éventuellement être une des ripostes possibles à l’escalade militaire décidée par Washington qui, prenant prétexte du blocage des négociations de Genève, a fait voter à huis clos par le Congrès de nouveaux crédits pour le soutien militaire aux agresseurs de la Syrie. »

Notre source à Marseille : http://comagu

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x