Aller à…
RSS Feed

Le président Al-Assad : La force du Parti Baas réside dans son appartenance à l’Arabisme et à l’Islam !


Hezbollah

mar 9, 2014

Le président Al-Assad : La force du Parti Baas réside dans son appartenance à l’Arabisme et à l’Islam !

Damas / Le président Bachar al-Assad, secrétaire régional du Parti Baas Arabe Socialiste, a affirmé aujourd’hui, à l’occasion du 51ème anniversaire de la Révolution de 8 mars, que la force du Parti Baas Arabe Socialiste réside dans son appartenance normale à l’Arabisme et l’Islam et dans l’affrontement des plans visant à porter atteinte à l’idéologie arabe.

Rencontrant la direction de la branche de la banlieue de Damas du Parti Baas, le président al-Assad a fait savoir que le dévoilement du complot par les citoyens assure le climat propice du dialogue au Parti en vue de consolider les efforts de l’Etat dans la réalisation de la réconciliation, simultanément avec la frappe des terroristes.

Le président al-Assad a indiqué que la banlieue de Damas a sa particularité, soulignant la nécessité d’y concentrer le travail dans les côtés intellectuel, idéologique et de service ayant lien à la vie quotidienne des citoyens.

En outre, le président al-Assad a évoqué les campagnes médiatiques qui avaient visé le Parti pendant les dernières années en vue de provoquer un état de déception chez les Baasistes en intensifiant les accusations adressées au Parti et en tentant de porter préjudice à leur moral, affirmant le commencement de faire face à toutes ces tentatives en se basant sur la contribution du Parti à la construction de l’Etat syrien et sur le renforcement de sa force pendant les dernières décennies.

« La préservation de l’idéologie nationale et de l’Islam correct contribue à la protection de l’identité nationale et à l’affrontement des tentatives de la diffusion de l’idéologie extrémiste à l’interne de nos sociétés », a-t-il dit, soulignant que la grande base du Parti était due à son appartenance nationale arabe.

Et le président al-Assad de poursuivre : « Nous traitons actuellement avec une société dont la vision est devenue plus claire qu’avant concernant le complot tramé contre elle », faisant savoir que la crise avait poussé les gens à davantage d’intérêt à la politique et à la discussion, ce qui accorde au Parti un espace de mouvementer via le dialogue logique et rationnel.

Le président al-Assad a, par ailleurs, mis en exergue la capacité du Parti de rester solide pendant la crise, faisant noter que « les dissidences individuelles qui avaient eu lieu avaient contribué à se débarrasser des opportunistes et à se relancer ».

Le président al-Assad a souligné la nécessité d’œuvrer sérieusement pour se débarrasser de tous les opportunistes.

De même, le président al-Assad a insisté sur l’importance des Baasistes dans les réconciliations en cours, indiquant que le Parti avait joué le rôle le plus important dans ce sens.

Il a mis en garde contre les tentatives des parties soutenant le terrorisme de convertir la Syrie à un Etat faible se poursuivent, affirmant la nécessité de continuer à frapper le terrorisme parallèlement avec les réconciliations.

« Les défis après la crise sont plus dangereux que ceux de la crise elle-même, notamment l’extrémisme et la présence des agents », a souligné le président al-Assad, précisant que ce qui est demandée dans la prochaine phase est la recherche des mécanismes adéquats de dialogue, la lutte contre la corruption, la consolidation de l’idéologie nationale et la poursuite du travail en vue de résoudre les problèmes quotidiens des gens.

Dans le même contexte, le président al-Assad a abordé la question de la reconstruction, en particulier dans la banlieue, qui offre une grande opportunité de réorganiser les zones affectées.

Le président al-Assad a insisté sur l’importance de contacter avec les forces politiques se trouvant sur la scène syrienne et de savoir qui sont celles qui peuvent devenir un allié du Parti Baas au niveau de l’idéologie et du projet.

Et le président al-Assad de conclure : « Les efforts de la direction au niveau extérieur se basent sur le renforcement des alliances avec les pays amis, tels que la Russie, l’Iran et la Chine, ainsi qu’avec les Partis arabes qui se partagent avec le Parti Baas les mêmes idéologies et orientations ».

http://sana.sy/fra/51/2014/03/08/531992.htm