Aller à…
RSS Feed

La viabilité d’Israël en question face aux perspectives démographiques de la population palestinienne


Par René Naba.

Israël a procédé à quatre élections législatives en deux ans, sans résultats concluants, symptomatique de la confusion dans laquelle baigne ce que les occidentalistes qualifie d’unique démocratie du Moyen Orient».

Cette impasse politique intervient sur fond de prévisions pessimistes sur la viabilité de l’État hébreu.

https://news.un.org/fr/story/2016/12/349662-palestine-la-forte-croissance-demographique-laisse-presager-des-problemes

Un rapport, publié en décembre 2016, par le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) indique que le nombre de personnes vivant à Gaza devrait plus que doubler au cours des 30 prochaines années. Intitulé «Palestine 2030 Changements démographiques: opportunités pour le développement», le rapport examine les changements démographiques et les possibilités de développement dans l’ensemble des Territoires palestiniens occupés. L’étude du Fonds montre que des décennies d’occupation et de dépendance à l’aide étrangère ont entravé la croissance.

.

16, 7 millions de Palestiniens vivant dans l‘ensemble grand Israël à l’horizon de 2050.

Les taux de fécondité dans les Territoires palestiniens occupés sont deux fois plus élevés que ceux des pays les plus avancées de la région. Cette tendance devrait faire passer la population de 4,7 millions aujourd’hui à 6,9 millions de personnes en 2030 et à 9,5 millions en 2050.

Le taux de croissance démographique le plus élevé devrait se produire dans la bande de Gaza, où le rapport estime que la population aujourd’hui de 1,85 millions de personnes devraient passer à 3,1 millions en 2030 et à 4,7 millions en 2050.

En Israël, la population a atteint, en 2019, 9.136.000 habitants, dont 20.6 % d’Arabes israéliens (1.750.000 habitants, principalement musulmans, et une minorité chrétienne), selon le Bureau central des statistiques israélien. Arabes Israéliens est un borborygme qui désigne dans la terminologie israélienne les Palestiniens, les habitants originels du pays de la Palestine du mandat britannique.

Cisjordanie 9,5 millions+ Gaza 4,7 millions+ Palestiniens de l’intérieur (2,5 million d’Arabes Israéliens) cela donnerait un total de 16, 7 millions de Palestiniens vivant dans l’ensemble du grand Israël.

En plus d’une population croissante, le nombre de femmes entrant dans la vie active a également augmenté de manière régulière. Aujourd’hui, près d’un tiers des femmes palestiniennes occupent un emploi.

«Il est difficile d’envisager comment créer suffisamment d’activité économique et d’emplois pour maintenir les services sociaux et subvenir aux besoins d’une population en croissance, sans un dialogue sérieux avec la communauté internationale, incluant Israël, sur la levée du blocus et la fin de l’occupation afin d’assurer le libre mouvement des personnes et des biens», a déclaré le représentant de UNFPA pour l’État de Palestine, Anders Thomsen, dans un entretien accordé à la Radio des Nations Unies.

Compte tenu des tendances démographiques, le rapport estime qu’il faudra créer 72.000 emplois par an en 2030, contre 58.000 aujourd’hui.
L’étude souligne que la création d’emplois doit tenir compte non seulement des nouveaux travailleurs, mais aussi des personnes qui sont au chômage et sous-employés. En 2015, le taux de chômage était de 26%.

Le secteur de l’éducation sera également marqué par une forte demande étant donné que le nombre de personnes âgées de 4 à 22 ans augmentera de 48% d’ici 2050. Ces demandes seront plus marquantes à Gaza, où les résidents sont déjà plus jeunes et les taux de fécondité et d’autres indicateurs pertinents devraient favoriser une croissance démographique plus rapide. Le rapport estime que les taux de scolarisation à Gaza dépasseront ceux de la Cisjordanie entre 2025 et 2030.

.
L’éclairage d’Abdel Hay Zalloum sur les perspectives démographiques en Israël-Palestine.
A – Sur le plan démographique:

En 2030, l’ensemble de la population palestinienne s‘élèvera à 10 millions de personne, se décomposant comme suit: 3,9 millions à Gaza, 6,9 pour l’ensemble Cisjordanie-Jérusalem.
Mais en 2050, soit vingt plus tard, le couple Cisjordanie-Jérusalem comptera à lui seul 10 millions d’habitants.
A ce chiffre il convient d’ajouter 20 pour cent d’«Arabes Israéliens», les Palestiniens demeurés au sein de l’Etat Hébreu en 1948, ainsi que 20 pour cent de HARADIM, juifs religieux qui ne reconnaissent par Israël et refusent de servir dans l’armée israélienne.
B- Sur le plan militaire:

Depuis 1967, Israël n’a plus jamais remporté une victoire militaire. Jusqu’à cette date, l’État hébreu menait des guerres contre des armées gouvernementales arabes dont l’objectif majeure était de défendre le régime politique de leur pays et non la libération de la Palestine.

Depuis le début du XXI me siècle, plus exactement l’an 2000 coïncidant avec le dégagement militaire israélien du Sud Liban, sous la pression du Hezbollah, sans négociations directes, ni traité de paix, Israël est encerclé au Nord, par la formation paramilitaire chiite libanaise, au sud à Gaza par le Hamas et le Jihad islamique, qui y mènent une guerre asymétrique.

En superposition, au niveau des alliances régionales, les États Unis, l’allié majeur d’Israël au Moyen Orient, sont en phase de reflux, alors que les principaux alliés de l’axe de la contestation à l’hégémonie israélo-américaine (Chine, Russie, Iran) sont en phase de montée en puissance, parallèlement au déploiement victorieux des forces paramilitaires de la zone : les Houthistes au Yémen face à l’Arabie saoudite; Hached al Chaabi, en Irak face aux États Unis; le Hezbollah libanais, face à Israël au sud Liban et aux groupements terroristes sunnites en Syrie.

Un tel sombre tableau pourrait expliquer la précipitation soudaine de quatre pays arabes dont trois monarchies (Émirats Arabes Unis, Bahreïn, Maroc, Soudan) à normaliser leurs relations avec Israël, à l’automne 2020, sans doute en vue de conjurer un sort fatal.

Si les prévisions du FMI se confirmaient, les pétromonarchies n’échapperont pas à une douloureuse explication de gravures sur leurs responsabilités dans la déliquescence du Monde arabe.

2035… C‘est dans 14 ans. Patience. Rendez-vous dans quatorze ans.

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x