Aller à…
RSS Feed

La victoire électorale provisoire des Frères Musulmans en Egypte


Mardi 26 juin 2012 2 26 /06 /Juin /2012 20:56

Par Gilles Munier

Mohamed Morsi*, candidat du Parti de la Justice et de la Liberté – émanation des Frères Musulmans – a remporté la présidentielle égyptienne du 24 juin dernier, au grand dam des pays occidentaux, des Israéliens et d’une poignée de blogeurs du « Printemps arabe » qui n’ont pas dit leur dernier mot.

En Egypte, où la confrérie a été fondée en 1928 par Hassan al-Banna, c’est la première fois qu’un civil est élu… qui plus est : démocratiquement. Mais, pour combien de temps ? Le Conseil suprême des forces armées (CSFA) dicte toujours sa loi. Il a dissout le parlement et décrété que l’élection de Morsi était provisoire. Un nouveau scrutin devrait se tenir après l’adoption de la nouvelle constitution. Pour élire Ahmad Chafiq, ancien Premier ministre de Hosni Moubarak ?

Depuis le renversement du roi Farouk en 1952, le pouvoir est confisqué par les militaires (général Neguib, colonel Nasser, lieutenant-colonel Sadate, commandant Moubarak). Les Frères Musulmans qui ont soutenu le coup d’Etat des Officiers libres ont très rapidement été éliminés du champ politique par le colonel Nasser qui leur reprochait, entre autre, leurs relations avec le général Neguib, premier Président de la République. Ils ont été ensuite pourchassés pour avoir tenté d’assassiner Nasser. Plusieurs de leurs dirigeants se sont exilés, d’autres ont été pendus, notamment Sayyed Qotb en août 1966, un des idéologues de la confrérie considéré comme le père du salafisme moderne.

Certains détracteurs des Frères Musulmans sont mal placés pour accuser la confrérie de faire le jeu de la CIA, ayant eux-mêmes servi les intérêts des Etats-Unis pendant plusieurs décennies et continuant à le faire. Au Caire, la partie est loin d’être terminée. Un nouveau round s’annonce.

* Mohamed Morsi, 60 ans, fils d’un paysan pauvre du delta du Nil, a fait de brillantes études au Caire et aux Etats-Unis où il a travaillé un temps pour la Nasa. Elu député en 2000 et 2005, il a été emprisonné pendant 7 mois pour avoir soutenu le mouvement réformiste. Outre son rôle à la direction des Frères Musulmans, il a milité au sein du Comité de résistance au sionisme.

2 Réponses “La victoire électorale provisoire des Frères Musulmans en Egypte”

  1. Francenaldo Amorim
    juin 26, 2012 à 8:53

    Le sionisme international, il prépare deux guerres de grand amplitude dans moyen orient et dans l ´Afrique du Nord.. Dans le Moyen Orient, ils préparent un conflit qui va entourer, plusieurs pays: Turquie (Nato aviation, et commandos spéciaux), Syrie, Iran ( Commandos spécieux russes), Irak, Arabie Saoudite, Qatar.
    Le resultat va être nul, destruction complète des villes par l ´aviation partout. Centaines de milliers de morts.

    Afrique du Nord: l ´ascension des frères musulmans, c´est un plan sioniste pour la préparation d´une nouvelle guerre entre eux et Israel.
    Le sionisme veut réussir cette fois la conquête définitive du Sinaï, et l ´écrasement des palestiniens dans la  » Faixa de Gaza » et « Cijordanie », la maintenance de Golan va continuer, parce l´affaiblissement de la Syrie et de l Írak, c ´est déjà un plan préparé pour ces conquêtes de territoire, pour former le  » Grand Israel ».
    Les arabes er les perses (Iran) doivent se préparer pour défendre leurs territoires. S ´armer jusqu´aux dents ( les industries d ´armements américaines et russes remercient beaucoup d´ avance……

  2. odinvi
    juin 27, 2012 à 5:21

    à gilles munier
    cher monsieur,
    à vous lire,j’ai l’impression que vous êtes la voix des frères musulmans.je passe sur les erreurs et les approximations historiques.ce qui me déplait et me dérange surtout,ce sont les énormités que vous racontez sur«gamal abdel nasser»!vos gentils fm sont entrain de participer à la destruction de la syrie.