Aller à…
RSS Feed

L’ASSAUT D’AL-NUSRA CONTRE LA VILLE CHRETIENNE DE MAALOULA ET LES MEDIAMENSONGES DE L’ASL


Luc MICHEL

avec TV Syria – Al-tayyar – Al-Ahednews – Syria Committees Website – PCN-SPO /

2013 09 08 /

https://www.facebook.com/PCN.NCP.TV
https://vimeo.com/pcntv

La Syrie est aussi le pays de Paul et le berceau du Christianisme. Bien avant Rome.
Et la Syrie ba’athiste est un état laïque, multiculturel et multiconfessionnel. Où les diverses communautés chrétiennes – Syriens, orthodoxes, arméniens, etc – sont respectées et disposent de la totalité des droits civils et politiques. Les Chrétiens y sont aussi ministres, officiers généraux …

MAALOULA, située au nord de la province de Damas, est une ville à majorité chrétienne et aussi une ville historique inscrite au patrimoine l’Humanité. Où les habitants parlent encore l’Araméen, la langue de Jésus, qui n’a jamais parlé hébreu … Maaloula, habitée par des familles chrétiennes depuis le début du Christianisme, est l’un des 3 endroits sur terre, qui parle encore l’araméen. Et où un célèbre monastère est situé. Maaloula, lieu de pèlerinage, doit aussi sa renommée à ses refuges troglodytiques datant des premiers siècles du christianisme. Les premiers chrétiens, persécutés, s’y réfugiaient. C’est dans ces grottes que furent célébrées les premières messes chrétiennes.

LA BATAILLE DE MAALOULA

Ce 4 septembre, en pleine nuit, les gangs terroristes d’al-Nusra et de l’État islamique d’Irak et du Levant – ceux que Kerry ne veut pas voir – ont pris le contrôle de l’antique cité de Maaloula après une attaque suicide à la voituré piégée contre le seul check-point tenu par les forces de sécurité gouvernementales. L’assaut terroriste a eu lieu depuis les montagnes et les djihadistes ont profité de la mobilisation générale des forces armées syrienne en prévision d’une action militaire US pour occuper le village!

Les membres des Comités populaires – les milices populaires d’auto-défense – qui défendaient ce village ont tous été tués. Des renforts de l’Armée syrienne sont arrivés sur place et ont contre-attaqué pour reprendre le contrôle de cette ancienne cité.

Les affrontements entre les terroristes et les forces de l’Armée syrienne se sont poursuivis ces jeudi, vendredi et samedi. L’armée syrienne essaie de libérer une partie de Maaloula qu’occupent les djihadistes. Les terroristes ont pillé l’église historique de ce village. Après d’âpres combats,l’Armée arabe syrienne a repris le contrôle de plusieurs quartiers du village . Le contrôle de la cathédrale historique du village revient ainsi aux soldats de l’armée nationale et des dizaines de membres d’Al Nosra ont été tués au cours de cette attaque.

Depuis les opérations de nettoyage se poursuivent. Une embuscade tendue par l’armée syrienne ce samedi matin dans un quartier du village de Maaloula a causé la mort de 153 terroristes membres de la milice « Lawa al-Cham » (Drapeau de Chaam). D’autre part, les terroristes ont encore le contrôle des quartiers de l’Ouest de ce village et cherchent à kidnapper les habitants.

LE TEMOIGNAGE DES HABITANTS DE MAALOULA :

Vous ne l’avez lu nulle part dans les médias de l’OTAN. Voici l’appel de détresse des habitants de Maaloula, adressé ce 5 septembre aux membres du Congrès US :

>>> « Mesdames et Messieurs,
Permettez-nous de vous apprendre ce qui s’est passé aujourd’hui dans notre ville de Ma’loula, avant de vous rappeler ce qu’elle signifie.
À quatre heures du matin, heure de Damas, les gangs armés de la prétendue Armée Syrienne Libre [ASL], les terroristes de Jabhat al-Nosra, et les meurtriers de l’État islamique d’Irak et du Levant, ont attaqué notre ville paisiblement installée dans le Djebel Qalamoun, puis ont entrepris le saccage de ses monastères, de ses églises et de ses icônes historiques, avant d’exiger de tous les habitants de se convertir à l’Islam !
Oui, c’est ce qui est arrivé à l’aube de ce jour dans notre petite ville de Ma’loula. Les gangs armés se sont répandus partout, exposant toute leur artillerie sur la place après avoir interdit tous les accès aux lieux saints.
Ces actes criminels, ce saccage systématique de villes chrétiennes, ce terrorisme frappant leurs habitants, font partie d’un plan global visant à déplacer les chrétiens de leurs patries depuis les origines. C’est ce que nous venons de vivre alors que l’Etat est toujours fort. Qu’est-ce qui nous arrivera si jamais ce n’est plus le cas, une fois que les Forces US nous auront bombardés ?
Ce qui attend les chrétiens de nos villes et villages, aux mains de l’organisation terroriste Jabhat al-Nosra et de ses semblables, est tout simplement terrifiant… Pouvons-nous espérer que toutes les terribles agressions subies par les monastères et églises de la chrétienté telles celles qui ont eu lieu à Ghassanieh, à Saint Siméon, à l’Église de la ceinture à Homs… finiront par réveiller un tant soit peu la conscience du monde pour qu’il reconnaisse le crime terroriste commis à l’encontre de la Syrie ?
Nous n’aborderons même pas les massacres perpétrés dans toutes les villes et tous les villages où cohabitent ceux que vous désignez par « minorités », puisque vous en connaissez tous les détails !
Mesdames et Messieurs, permettez que nous vous rappelions l’Histoire de Ma’loula qui remonte à des milliers d’années, à l’époque araméenne où elle dépendait du Royaume de Homs, à l’époque romaine quand elle s’appelait Celeokoboles, à l’époque byzantine lorsqu’à partir du IVe siècle elle est devenue le centre d’un épiscopat de première importance qui a duré jusqu’au XVIIe siècle.
Permettez-nous de vous parler du « Monastère de Mar Sarkis » construit au IVe siècle après JC et conçu selon la simple architecture de l’époque des premiers martyrs, Saint Sarkis étant l’un des cavaliers d’origine syrienne exécuté sous le règne du roi Maximanus en l’an 297 après JC ; monastère qui était resté intact jusqu’ici ! (…) »

PROPAGANDE ET MENSONGES DE LA PSEUDO ASL

La propagande de l’ASL – appuyée par les médiamensonges du soi-disant OCDH, l’officine de désinformation des services secrets britanniques basée à Londres – contraste à la fois avec les témoignages des habitants de Maaloula. Mais aussi avec la propagande des sites djihadistes.

L’ASL a tenté de s’approprier les exploits djihadistes : « Les unités de l’Armée syrienne libre ont détruit mercredi les postes militaires de Maaloula et de Jabadine tenus par l’armée syrienne sur la route Damas-Homs après de violents combats avec les forces du président Bachar al-Assad et leurs supplétifs », a dit la Coalition nationale syrienne dans un communiqué publié dans la nuit de jeudi à vendredi. « L’Armée libre s’est positionnée pendant quelques heures aux environs de la ville mais elle n’a attaqué aucune église ou couvent » (sic), a-t-elle insisté, prétendant être engagée « à protéger tous les Syriens sans distinction de religion, de race, de confession ou d’appartenance politique et son souci constant de préserver l’héritage humain et religieux de la Syrie par tous les moyens possibles » (resic).

Hélas pour l’ASL, une vidéo postée par les « rebelles » sur internet montre des insurgés parlant dans des talkiewalkies alors que le caméraman clame « Dieu est le plus grand. Libération du barrage de Maaloula ». La caméra montre des corps gisant sur la chaussée. « Oui nos frères moudjahidines ont déclaré la bataille de conquête de la capitale des Croisés », reconnait une source proche des miliciens djihadistes au journal libanais Assafir.

Les habitants réfutent aussi l’ASL. Une habitante jointe par téléphone au monastère de Mar Takla, qui n’a pas voulu être identifiée, a affirmé que les jihadistes d' »Al-Nosra tiraient sur la ville avec des obus, des mitrailleuses anti-aériennes et que les projectiles avaient atteint le centre-ville ». »C’est la première fois que nous sommes attaqués », a-t-elle ajouté.

Elias Thaalab, maire chrétien de Maaloula, a narré à Al-Ahednews « les détails des jours de frayeur vécus par les habitants du village depuis mercredi dernier ». Il a affirmé que « Maaloula a été directement visée par les tirs et les roquettes ». Selon ses propos, « une des parties du monastère Mar-Takla a subi des dommages à cause des roquettes. Une des roquettes s’est abattue sur l’église « Kazma et Demianos» alors qu’une troisième a visé le monastère Saint-Elie, pillée puis désertée plus tard par les rebelles ». Quant au monastère Saint-Sarkis, M. Thaalab précise que « les rebelles l’occupent, interdisant aux citoyens de s’y rendre ». «Les rebelles ont lancé des menaces contre les habitants. Plusieurs opérations de pillage et de sabotage des propriétés se sont déroulés dans notre village», a-t-il déploré. Il a toutefois noté que « l’armée syrienne était en train d’affronter les rebelles pour sécuriser la région ».

Luc MICHEL

http://www.syria-committees.org/pcn-tv-lassaut-dal-nusra-contre-la-ville-chretienne-de-maaloula-et-les-mediamensonges-de-lasl/

# NOTRE DOCUMENT VIDEO :

Une vidéo postée sur les réseaux internet montre les katibas « révolutionnaires Baba Amr » (sic) et « les commandos Baba Amr » – du Jabat al-Nusra et intégrées à l’ASL – en train de tirer en l’air, à Maaloula, à Rif de Damas. De même, sont visible dans cette vidéo des véhicules équipés de mitrailleuses lourdes, patrouillant dans les rues de ce village.
La seconde partie est un reportage des TV syriennes sur la valeur historique et culturelle de Maaloula et sa communauté chrétienne …
sur : https://www.facebook.com/photo.php?v=1411386199079542
_____________________________

http://www.syria-committees.org/
http://www.scoop.it/t/pcn-spo