Aller à…
RSS Feed

LE BONJOUR DU «SOIR» BHL et la Syrie


 

Un philosophe combattant s'expose à bien des dangers. Au fait, il ne s'est pas trouvé un seul islamiste libyen pour entarter BHL... ?

Par Maâmar Farah
Le 20 novembre 2011 et après avoir accompli sa triste besogne en Libye, le philosophe Bernard-Henri Lévy a déclaré : «C’est en tant que juif que j’ai participé à cette aventure politique…» Il va même plus loin : «J’ai porté en étendard ma fidélité à mon nom et ma fidélité au sionisme et à Israël.»
C’est clair pour tout le monde mais quand c’est nous qui parlons de sionisme, on nous renvoie aussitôt à nos pamphlets révolutionnaires des années 1970, truffés de mots en «isme» ! Mais bon sang, et à défaut de nous croire quand on vous dit que la destruction de la Libye — et celle en cours de la Syrie — sont des plans sionistes de longue date, croyez au moins BHL à qui nous reconnaîtrons la franchise du propos ! Mais quand il proclame maintenant qu’il agit pour le bien du peuple syrien, là il fait l’hypocrite car c’est toujours en tant que juif qu’il veut pousser la France à agresser la Syrie. C’est en tant que sioniste fidèle au grand Israël qu’il lève haut, encore une fois, l’étendard de la haine, des bombes et de la mort !
[email protected]
«Rompre que plier.»
(Proverbe berbère)

lesoirdalgerie