Aller à…
RSS Feed

Le foudre de guerre syrien contre la horde de barbares


Publié le25 Août 2012

par Allain Jules

 

Bashar al-AssadBashar al-Assad

Les stratèges de l’armée syrienne sont entrain de donner une leçon de choses à la coalition diabolique qui oeuvre dans l’ombre et à découvert pour la destruction de la Syrie. Le plus pathétique dans ces basses oeuvres, ce sont les pays occidentaux, qui crachent pourtant sur leurs salafistes, à Paris ou ailleurs. Ils renvoient des imams chez eux, font incarcérer, très souvent pour dénonciation calomnieuse donc sans enquête, des femmes et des hommes honnêtes, qui ont parfois ce tort-là, de porter un nom à consonnance arabe.  Et pourtant, à moins de 6h à vol d’oiseaux, donc ailleurs, comme en Syrie aujourd’hui, ils choisissent sans vergogne, ces salafistes syriens et étrangers, porteurs de ce fondamentalisme-là, qu’ils disent urbi et orbi combattre.

Bien sûr, selon la formule consacrée, ils disent toujours qu’ils sont minoritaires parmi ceux qu’ils nomment “insurgés”. Ces étrons wahabbo-salafistes, profitent donc de ce double langage cynique et barbare, popur assouvir leur soif de sang. De vrais vampires ! En fait, les barbares se rejoignent en Syrie. D’un côté, il y a ceux qui s’habille en Prada, costume et cravate, de l’autre, des barbus, une kalachnikov en bandoulière pour ceux qui sont sur le terrain, et dans les salons feutrés aux senteurs de narguilé, de Doha ou de Riyad, les enturbannés portent le jallabieh (longue robe, genre djellabah) et les cafetans brodés à la main avec des fils d’or et d’argent.

Le coran étant ‘objet fétiche mais lu à l’envers, est un véritable exutoire pour ces clowns. Des prétextes abscons, pour détruire un pays. La menterie professionnelle, pour anéantir les autres. Heureusement, à l’assaut de cette horde de barbares, qui veulent détruire la Syrie au nom d’un djihad osbcure, approximatif, galvaudé, manichéen et surtout sans perspective, il y a un mur, l’armée syriene arabe. Donc, n’en déplaise aux esprits chagrins, aux aboyeurs des plateaux de télévision, aux professionnels du “choquage” et aux rois de la propagandastafel à la Goebbels, agrégés ès trituration des faits, l’heure est grave. Comme le dit le sage Africain: “Le mensonge peut courir cent ans, mais la vérité le rattrape en un jour”. Nous y sommes presque…

Alep: dans la quartier de Dahret Awwad, l’armée syrienne a découvert une fabrique d’explosifs. La horde de barbares pris en flagrant délit après une opération spécifique, ont tous été éliminés. Des hommes armés qui  tentaient de bloquer la route internationale de Lattakia près d’Alep, pris en chasse par l’armée, ont tous été tués dans leur fuite à al-Qasatel et à Mezzien.

Damas : la vaste campagne d’assainnissement de la capitale se poursuit. Dans la banlieue de Damas, après des bombardements, l’armée sdescendue sur place, à découvert les rampes de lancement des mortiers des terroristes en fuite. Trois ont été saisies. Mais, cette campagne a permis à l’armée de liquider de dangereux égorgeurs très recherchés, comme Fouad Balleh, Khalid Abed al-Malik et Younes Khebeh, qui organisaient les escarmouches terroristes à Damas.

Deir al-Zour (Homs): vaste opération militaire. Les soldats syriens tuent 80 terroristes.

Bref, sale temps pour les ennemis de la Syrie. Hélas, plus ils déblatèrent, plus l’armée arabe syrienne avance. François Hollande dit vouloir faire le forcing au Conseil de sécurité, pour une “no-fly-zone” et pour l’ouverture des couloirs humanitaires. Pourvu que Russes et Chinois disent NON. On sait très bien ce que ça cache…