Aller à…
RSS Feed

Le gaz algérien, l’arme fatale de Bachar al-Assad ?


Mourad Hadjersi a publié dans LES ALGERIENS CONTRE L’IMPERIALISME OCCIDENTAL
Le gaz algérien, l'arme fatale de Bachar...
Mourad Hadjersi 27 mai 16:32
Le gaz algérien, l’arme fatale de Bachar al-Assad ?

Selon l’agence syrienne SANA, le ministre du pétrole syrien, Sofiane Allaou, a déclaré mercredi que son pays, soumis depuis août dernier à un embargo énergétique imposé par l’Union européenne et les Etats-Unis, envisagerait d’importer du gaz algérien.
Cette décision fait suite à la pénurie qui sévit dans le pays, où seulement 50 % des besoins énergétiques de la population sont satisfaits. L’Algérie reste un des rares pays avec l’Iran, le Vénézuela et la Russie, à s’être opposée à une intervention militaire en Syrie. Une non-ingérence dont le pouvoir syrien interprète comme un soutien indéfectible de la part d’Alger.
L’importation de gaz en provenance de l’Algérie permettrait au pouvoir syrien de limiter l’impact de l’embargo énergétique et ainsi gagner du temps pour retrouver sa légitimité aussi douteuse soit-elle…

Source : Come4news

Une réponse “Le gaz algérien, l’arme fatale de Bachar al-Assad ?”

  1. Francenaldo Amorim
    mai 27, 2012 à 7:29

    J ´espère qui l´Algerie, apprend qu’elle doit se rallier a un parrain fort, pour se défendre des néocolonialistes sionistes de l ´OTAN. Si ce n ´était pas le veto de la Russie et de la Chine, l ´OTAN (France, Angleterre, EUA, etc..), aurait déjà envahi la Syrie, comme ils ont fait avant avec la Libye. L´algerie est une question de temps, après la Syrie et l´ IRAN. Je crois que l´ Algérie doit prendre sa place comme leader du Nord d ´Afrique, s´armer jusqu´ aux dents, avec des armes sovietiques et chinoises, Ces voisins européens sont pas de confiance, ainsi qui dans le début de cette siècle, leur économie risque d´ entrer en faillite, alors ils veulent reprendre ces influences et domination sur ses anciennes colonies, y collocant des gouvernements anti-nationalistes et impopulaires, qui se soutiendront seulement avec des armes et mercenaires, des pays de l ´OTAN, qui seront la monnaie d´échange pour les richesses de ces pays..