Aller à…
RSS Feed

Le Monde arabe atomisé


 par Karim Mohsen

Le  Monde arabe atomisé, par Karim Mohsen
 
Depuis seize mois, la Syrie fait face à une coalition internationale déterminée sinon à détruire le pays,…

… du moins, c’est en fait l’objectif assigné, à la parcelliser en plusieurs États, selon les ethnies et les religions. L’exemple le plus probant d’une telle vision du futur de la région proche-orientale reste encore le Liban dont l’architecture repose sur le confessionnalisme. Le Liban est de fait un Etat confessionnel, sort qui attend à terme la Syrie, quand l’Irak y est déjà engagé, de facto découpé en provinces fondées sur la religion ou l’ethnie. Les Kurdes disposent d’ores et déjà de tous les matériaux d’un État souverain. Revenons à la situation prévalant en Syrie et posons-nous la question: à qui profite la balkanisation de la Syrie? Vous ne voyez pas? Vraiment? En effet, à qui profiterait un dépècement du Moyen-Orient si ce n’est à l’entité sioniste, Israël. Ce dépècement sera induit par une reconfiguration radicale des frontières du Moyen-Orient, portée par la fameuse «Initiative pour un Grand Moyen-Orient» (plus connu sous le sigle GMO) de l’ancien président US, George W.Bush. Même l’Arabie Saoudite, qui travaille à la chute de la Syrie, n’échappera pas à cette atomisation selon la nouvelle carte du Moyen-Orient mise au point par des experts de la CIA, du Pentagone et le plus secret des services américains, le NSA (National Security Agency). Aussi, ledit «Printemps arabe» ne fait que mettre à exécution un plan de division de la région en petits Etats (sunnite, chiite, druze, alaouite et chrétien – au Liban et en Syrie, 10% de la population syrienne est chrétienne). Le GMO, version «Printemps arabe» n’est en fait qu’un plan israélien datant de 1954 dont la mise en oeuvre avait commencé en 1982 au Liban et l’invasion de ce pays par les armées israéliennes. Alors, rafraîchissons les mémoires. En février 1982, paraissait dans le numéro 14 de la revue «Kivounim» (Orientation, éditée par l’Organisation sioniste mondiale), un article institué une «Stratégie pour Israël dans les années 1980». Texte éloquent du fait qu’il explicite ce qui se passe aujourd’hui dans cette région du monde quand l’objectif d’Israël était, reste, le démantèlement des Etats nationaux arabes. Nous reproduisons «in extenso» un passage significatif de ce document qui en dit long sur les vrais desseins d’Israël et donne un éclairage étonnant à ce qui se passe actuellement en Syrie. Rappelons que ce texte date de 1982 au moment de l’invasion du Liban par Israël. «La décomposition du Liban en cinq provinces, préfigure le sort qui attend le Monde arabe tout entier, y compris l’Égypte, la Syrie, l’Irak et toute la péninsule Arabe. Au Liban, c’est un fait accompli. La désintégration de la Syrie et de l’Irak en provinces ethniquement ou religieusement homogènes, comme au Liban, est l’objectif prioritaire d’Israël, à long terme, sur son front Est; à court terme, l’objectif est la dissolution militaire de ces États. La Syrie va se diviser en plusieurs États, suivant les communautés ethniques, de telle sorte que la côte deviendra un État alaouite chi’ite; la région d’Alep un État sunnite; à Damas, un autre État sunnite hostile à son voisin du Nord; les druzes constitueront leur propre État, qui s’étendra sur notre Golan peut-être, et en tout cas dans le Hourân et en Jordanie du Nord. Cet État garantira la paix et la sécurité dans la région, à long terme: c’est un objectif qui est maintenant à notre portée.» Fin de citation. C’est écrit noir sur blanc, nous en voyons les fruits aujourd’hui avec, certes, trois décennies de retard, mais le fait est là: ladite «révolution» ou «printemps» arabe n’est qu’un vaste plan de fragilisation et de dislocation du Monde arabe dont le coup d’envoi a été donné en Libye et qui devait aboutir en Syrie. Pour le moment, l’ État national syrien résiste, mais jusqu’à quand? On peut comprendre qu’Israël tente d’annihiler les États arabes, peut-on, en revanche, comprendre le fait que deux États arabes (le Qatar et l’Arabie) participent activement à l’anéantissement de la Syrie alors qu’eux-mêmes seront à terme dans le collimateur d’Israël et de ceux qui cherchent à éliminer les pays arabes de la face du monde!

No comment!